ANNABA

Hanoune s'inquiète de la politique d'austérité

Par

La secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a exprimé, hier, à Annaba, en ouverture de la campagne électorale pour les élections locales du 23 novembre, ses inquiétudes quant à la politique d'austérité choisie par le gouvernement algérien, qui menace l'Algérie dans ses fondements. L'État, a-t-elle assuré, a d'autres solutions pour faire face à la crise, au lieu de plonger les Algériens dans le désespoir. La première dame du PT a soulevé le problème du recouvrement des créances extérieures, la récupération des recettes fiscales détenues par les hommes d'affaires, la récupération des biens bradés durant ces dernières années, constituant quelques solutions pour sortir de la crise prônée par le PT. «Seulement il faut que le gouvernement ait le courage d'affronter ces hommes d'affaires, a-t-elle, déclaré. La SG du Parti des travailleurs a également dénoncé les réductions budgétaires qui ont touché et vont de plus en plus toucher des secteurs aussi vulnérables que la santé, l'éducation nationale et la santé». Louisa Hanoune a mis en garde contre la politique du gouvernement quant à la réduction des masses salariales, ce qui conduira inévitablement à l'effondrement de ces secteurs. Haussant le ton, Hanoune a appelé à la préservation des infrastructures de base. La SG du PT a mis en garde contre l'impact de la hausse devant toucher les prix de l'essence et du gasoil, prévue l'année prochaine, sur l'ensemble des secteurs d'activité et sur les populations. Dans son discours, Hanoune a réaffirmé la volonté de sa formation de combattre toute velléité de privatisation ou d'ouverture au capital privé de secteurs dits de souveraineté nationale, allusion faite à l'annonce du Premier ministre quant à l'amendement de la loi sur les hydrocarbures. «Et c'est là une mort programmée de l'Algérie, que notre parti n'acceptera jamais, encore moins sa mise sous tutelle de puissances étrangères», a lancé Hanoune, à l'adresse des candidats du PT annabis aux élections locales du 23 novembre. Elle a recommandé de lutter et de militer pour apporter l'espoir aux populations en améliorant leurs conditions sociales et empêcher la prédation des richesses de la commune et de toute la wilaya. «Le véritable élu local est celui qui bataille pour la préservation des biens de la commune et de la wilaya et d'oeuvrer à recouvrer les biens des communes et défendre ses acquis», devait estimer Hanoune et d'assurer que «les candidats du PT sont aptes à représenter les citoyens durant le prochain quinquennat et sauront être à la hauteur des défis qu'impose la conjoncture» «Il n'y a pas de place sur les listes du PT pour les opportunistes et les arrivistes», a-t-elle affirmé.