ALORS QU'UNE DIZAINE D'ÉLÉMENTS DE SOUTIEN ONT ÉTÉ MIS HORS D'ÉTAT DE NUIRE

Un autre arrêté à Alger

Par

La lutte antiterroriste se poursuit sans répit contre les groupes terroristes. L'Armée nationale populaire a encore une fois frappé fort. Usant de renseignements recoupés et vérifiés, l'ANP a réussi à établir un nouveau bilan aussi conséquent que les précédents. Pas moins de 10 éléments de soutien ont été arrêtés à Batna et Boumerdès, alors qu'un terroriste activement recherché a été arrêté à Alger. Lors de ces différentes opérations, l'ANP a récupéré d'importantes quantités d'armes et de munitions. Ainsi, dans l'un des communiqués du ministère de la Défense nationale on pouvait lire «dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce à l'exploitation efficiente de renseignements, un détachement de l'Armée nationale populaire a détruit, le 6 novembre dernier dans la zone de Taghda, wilaya de Batna commandement de la 5e Région militaire une casemate pour terroristes et trois mines de confection artisanale et a récupéré un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov et deux chargeurs de munitions».
Lors de cette même opération qui se poursuit depuis plusieurs semaines au niveau de Batna, l'ANP «a arrêté à Theniet El-Abed, wilaya de Batna, trois dangereux éléments de soutien aux groupes terroristes». La veille soit le 5 novembre, l'ANP exploitant des renseignements a arrêté, deux éléments de soutien aux groupes terroristes à Boumerdes au niveau de la 1ère et 2e Région militaires. Des sources très bien informées confient que l'ANP a mis hier hors d'état de nuire quatre autres éléments de soutien au terrorisme et a arrêté un criminel activement recherché à Alger, avec en sa possession une arme semi- automatique et des munitions. Cette opération a été coordonnée avec la sûreté de la wilaya d'Alger. Ces résultats probants s'ajoutent aux bilans réalisés auparavant avec beaucoup de précisions. L'ANP s'applique avec des interventions militaires à réitérer son serment et confirmer son engagement faisant de la vigilance l'essentiel de ses opérations d'où à l'évidence «la ferme détermination des unités et des éléments de l'Armée nationale populaire à préserver la sécurité du pays et sa stabilité». Au courant du mois d'octobre dernier, l'ANP et suite à des opérations chirurgicales ciblées a mis hors d'état de nuire pas moins de 14 terroristes. L'exploitation efficace et professionnelle du renseignement a également permis dans le même contexte l'arrestation de 31 éléments de soutien.
Les plus importantes interventions militaires ont eu lieu au niveau des maquis de Jijel, comme en témoignent les différents communiqués du ministère de la Défense nationale. Par ailleurs, les opérations de redditions se sont poursuivies durant ce même mois comptabilisant trois repentis. L'on compte aussi l'arrestation de cinq femmes terroristes et la libération de deux enfants pris en otage par un groupe terroriste à Jijel.
Le bilan de l'ANP fait état également de la destruction d'au moins une trentaine de caches contenant, des vivres, des médicaments, des produits destinés à la fabrication d'explosifs et des armes.