RÉPRESSION DE LA FRAUDE DURANT RAMADHAN

332 brigades mobilisées à Alger

La direction du commerce de la wilaya d'Alger a mobilisé, à l'occasion de mois de Ramadhan, 332 brigades de contrôle de la qualité et de répression de la fraude à travers l'ensemble des marchés de proximité et grandes surfaces de la capitale dans le cadre de la protection du consommateur et l'organisation et la régulation du marché, a-t-on indiqué hier, après de cette direction. «210 brigades de contrôle des prix et 122 autres de répression des fraudes ont été mobilisées et sont déjà présentes sur le terrain depuis deux semaines», a déclaré le représentant de la direction du commerce de la wilaya d'Alger, Ayachi Dahar, ajoutant que ces brigades regroupent des agents spécialisés dans les enquêtes économiques et les prix et d'autres dans la répression des fraudes, répartis à travers les marchés de la wilaya d'Alger tout au long de la semaine pour «veiller à la stabilité des prix et éviter la spéculation». Des échantillons des produits suspectés d'avarie seront prélevés pour analyses au laboratoire et des mesures coercitives prises contre les contrevenants, a précisé le même responsable, faisant état de l'activation du numéro vert 2010 pour signaler les dépassements des commerçants et protéger le consommateur. M. Dahar a annoncé, dans ce sens, la mise en place au niveau du marché de gros des fruits et légumes des Eucalyptus et l'abattoir d'Hussein Dey de deux brigades de contrôle se relayant de 4h du matin jusqu'à la fermeture pour le suivi des indicateurs des prix, l'approvisionnement régulier en produits de consommation et le respect des prix codifiés, afin d'éviter la spéculation et la rétention des marchandises pour créer la pénurie.