CONSOMMATION ET GASPILLAGE PENDANT LE RAMADHAN

Cherche une alimentation saine désespérément

Par

L'excès de consommation de sucre, de sel et de matières grasses dans les produits alimentaires, «Al Bayadine» ou les «trois blancs», fera l'objet d'une campagne de réduction de ces ennemis «silencieux» de la santé de l'individu durant le mois de Ramadhan. En effet, entre autres «fléaux» qui se distinguent pendant ce mois exceptionnel de consommation tous azimuts, parallèlement à un gaspillage sans mesure aucune, l'Algérien consomme «n'importe quoi et n'importe comment» après que le «gong» de l'Iftar a sonné!Afin de freiner un tant soit peu les excès de consommation, notamment de «sucre, sel et matières grasses», la direction du commerce de la wilaya d'Alger organise, à partir d'hier, des campagnes de sensibilisation en direction des citoyens, à l'occasion du mois de Ramadhan. Ces campagnes visent les risques d'intoxication alimentaire et le gaspillage, a annoncé le représentant de la direction du commerce de la wilaya d'Alger, Ayachi Dahar.
Ce commis de l'Etat a expliqué que pendant tout le long du mois sacré de Ramadhan, des campagnes de sensibilisation pour protéger la santé des consommateurs seront préparées. Ces campagnes évoqueront plusieurs thèmes liés à la santé publique, comme les intoxications alimentaires, fréquentes durant ce mois, et la lutte contre le gaspillage alimentaire afin d'inculquer au citoyen jeûneur la culture d'une «alimentation saine».
Ce campagnes seront animées au niveau des grandes surfaces commerciales et des places publiques, avec la participation de la direction de la santé et de la population, de la direction des affaires religieuses et des services de la Protection civile, ainsi que plusieurs Associations locales de protection du consommateur.
Ce programme de sensibilisation à de meilleures habitudes alimentaires durant le mois de jeûne, sera exécuté en collaboration avec l'Union générale des commerçants et artisans algériens (Ugcaa). Cette option de sensibilisation est contenue dans un programme tracé par la direction du commerce de la wilaya pour 2018 en matière de sensibilisation aux risques auxquels le citoyen est exposé en matière de consommation.
La direction du commerce est partie prenante au sein des bureaux d'hygiène des APC d'Alger. Ces derniers sont composés d'agents des différentes directions de la santé, de l'agriculture et des services de vétérinaire activant dans l'opération de contrôle de la qualité des repas collectifs, notamment ceux servis au niveau des restaurants de la «Rahma» durant le mois sacré. Cette action de contrôle concerne par ailleurs les personnes activant dans cesdits restaurants pour s'assurer du respect strict des conditions d'hygiène.
L'année dernière (2017), la direction du commerce de la wilaya d'Alger avait enregistré 24 foyers d'intoxications alimentaires qui avaient affecté pas moins de 385 personnes, en raison de la consommation de produits périssables, et du non-respect dont les règles élémentaires d'hygiène, du froid et de stockage.
La plupart de ces intoxications alimentaires a été enregistrée au niveau des établissements de services, tels que les restaurants universitaires, les fêtes familiales et notamment dans des «fast food» et des pâtisseries.