VISITE DE GAÏD SALAH À LA 1RE RÉGION MILITAIRE

"Il n'y a point de dignité autre que celle de l'Algérie"

Par
image

Le vice-ministre de la Défense nationale assistera à la diffusion en direct depuis le champ de tirs et de manoeuvres, à l'exécution d'un exercice tactique avec munitions réelles.

Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, poursuit son périple entamé mercredi dernier à Djelfa. Jeudi, il avait présidé, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale une réunion de travail avec le commandement et l'état-major de la Région, les commandants des secteurs opérationnels et leurs états-majors, ainsi que les Commandants des unités de la Région.
La même source rappelle que la veille, il avait un exposé global sur l'infanterie mécanisée et les missions qui lui sont dévolues.
Le vice-ministre de la Défense nationale assistera à la diffusion en direct depuis le champ de tirs et de manoeuvres, à l'exécution d'un exercice tactique avec munitions réelles, exécuté par une unité relevant de la Division, dans le cadre de la continuité de l'exécution du programme de l'année de préparation au combat 2017-2018. En la circonstance, il ne manquera pas d'intervenir pour souligner, que «sans nul doute, cette performance opérationnelle et de combat mise en exergue à travers cet exercice, traduit parfaitement les niveaux de préparation des cadres et des troupes et reflète le degré de la disponibilité des compétences et des savoir-faire de qualité chez les états-majors», le chef d'état-major de l'ANP fera remarquer que cette performance est constatée également «en matière d'assimilation des décisions et des ordres de combat en plus de la bonne maîtrise par les équipages des engins et des armes mis à la disposition des éléments». A cet effet, il estime que «ceci démontre clairement la parfaite harmonie entre les différentes composantes de cette grande unité de combat et la capacité à accomplir avec succès les diverses missions assignées.
Les exercices de fin d'année constituent le véritable indice pour mesurer le degré d'assimilation des personnels de différentes catégories des connaissances, des savoirs et des sciences militaires et c'est là que réside le développement de qualité escompté». Le général de corps d'armée et lors de sa réunion du jeudi en présence des commandants de secteurs, les commandants d'unités et les responsables des services de sécurité, s'est exprimé sur les bilans et les rendements remarquables réalisés par les forces de l'Armée nationale populaire. Il déclare à ce propos tout en assurant que «l'indice phare des bilans des actions positives est le rendement sur le terrain qui n'est mesuré que par les résultats effectifs atteints. Ces résultats constituent, en fait, la norme objective avec laquelle on peut juger de la qualité du niveau, voire la supériorité de l'ambition permanente à concrétiser de meilleurs résultats permettant à notre armée d'être à la hauteur de la noblesse et la grandeur des missions assignées». Le vice-ministre de la Défense nationale qui ne manque pas une occasion pour inculquer aux enfants de l'Algérie, ces soldats aguerris l'amour du pays, les armant de courage et de persévérance ajoute: «Nous sommes convaincus que les sentiments patriotiques et purs envers la patrie, représentent les fondements et les principes élémentaires de la citoyenneté dans sa définition profonde et globale. Cette définition a inéluctablement besoin d'être concrétisée sur le terrain, car le travail positif, dévoué et concret au service de la patrie constitue l'indice incontestable de la parfaite appartenance.» Pour lui «cette optique s'avère être le principe du travail sur le terrain, que nous adoptons au sein de l'Armée nationale populaire et qui ancre davantage les sentiments de patriotisme dans les coeurs de ses éléments en consacrant cette valeur juste et constante: chaque étape franchie au profit de notre armée et notre patrie est la concrétisation du principe affirmant qu'il n'y a point de dignité autre que celle de l'Algérie, et que la fierté de ses fils ne peut être autre que celle de la nation».
Le général de corps d'armée toujours sobre et clairvoyant dans ses propos atteste que «les signes les plus illustratifs de la fierté nationale et de l'omnipotence de la patrie sont ce sentiment pur et spontané qui anime les éléments de l'Armée nationale populaire lorsqu'ils parcourent le Grand Sahara de l'Algérie et son Grand Sud en défendant ses frontières. Un sentiment qui s'accroît davantage quand ils ressuscitent les hauts-faits de leur glorieuse Histoire nationale. Cette histoire dont témoignent les positions fermes, courageuses et de principe de la Révolution de Novembre bénie et appuyée par tout le peuple algérien, contre les plans colonialistes. Notre révolution qui a été prête, en dépit des sacrifices et divers obstacles, à durer encore un siècle pour le recouvrement d'une seule parcelle de la terre d'Algérie». Comme de coutume, le vice-ministre de la Défense nationale aborde les valeurs de la révolution ainsi que la foi et la détermination des ancêtres.