NOUREDINE BEDOUI À L'INTENTION DES WALIS DES VILLES CÔTIÈRES

"Je veux que l'accès aux plages soit gratuit"

Par

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Nouredine Bedoui, est déterminé à en finir avec le phénomène de l'occupation des plages par des indus occupants. C'est ce qui ressort en tout cas des instructions qu'il a données hier aux walis des wilayas côtières, s'agissant de l'exploitation illégale des plages. «Nous exhortons les walis à consolider le rôle des commissions de sécurité dans les wilayas côtières, pour faire face aux squatteurs de plages et mettre un terme à tout dépassement en vue de protéger les droits et les acquis des estivants, et préserver ces espaces qui sont, par la force de la loi, la propriété des citoyens», a déclaré Nouredine Bedoui à l'ouverture de la rencontre nationale consacrée aux préparatifs de la saison estivale, organisée au siège de son département ministériel, en présence des ministres du Tourisme, de la Jeunesse et des Sports, et de la Culture. Nouredine Bedoui a rappelé en outre que la politique touristique de l'Algérie reposait sur la garantie de l'accès libre et gratuit aux plages, et sur la liberté totale pour l'estivant d'utiliser ses propres équipements de plage ou de les louer au niveau de ces espaces. Pour rappel, le ministre de l'Intérieur a déjà ordonné par le passé aux walis des villes côtières d'utiliser la force contre les squatteurs des plages. Le ministre a utilisé même le terme de bâton pour exprimer la rigueur devant être utilisée à l'adresse des indus occupants. Le phénomène de l'exploitation des plages a, pour rappel, beaucoup déplu aux estivants. Ces derniers ont exhorté à mantes reprises les pouvoirs publics à lutter contre ce phénomène étrange. Les estivants ont souligné aussi que la non-lutte contre ce phénomène viendra à bout du tourisme en Algérie et servira les pays voisins. «La Tunisie exploite toujours ces défaillances pour attirer les Algériens», a-t-on pu lire et entendre.Il est à noter que pour assurer de meilleures prestations au niveau des plages, le ministre de l'Intérieur a exhorté les walis à faire participer les citoyens habitant dans ces wilayas à l'aménagement de ces espaces. «La démocratie participative est aussi ça», a signifié Bedoui.