SON PROCÈS SE TIENT AUJOURD'HUI À DAR EL BEÏDA

Saïd "l'émigré" et les 11 tonnes de kif

Il «pleut» des affaires de drogues ces jours-ci. Après l'incroyable affaire des 701 kg de cocaïne importés du Brésil dissimulés dans une cargaison de viande congelée et désormais entre les mains du pôle pénal spécialisé d'Alger, une affaire sera examinée ce matin par le tribunal de Dar El Beïda.
Il s'agit d'un dossier de 11 tonnes de kif dans lequel a été impliqué un dénommé Saïd «l'émigré». Selon le site algériemonde info, Saïd «l'émigré» a fait l'objet d'un billet de recherche international et a réussi à mettre en place un réseau international de trafic de drogue en Algérie.
«Il est également impliqué dans l'affaire du kidnapping de l'enfant Amine Yarichen qui avait défrayé la chronique en octobre 2015», a ajouté la même source.
Les services de la Gendarmerie nationale ont diligenté une enquête dont les premiers éléments les ont menés tout droit vers Saïd «l'émigré», qui réside, depuis 2004, à Mohammadia, dans la wilaya d'Alger, et un certain Samir «Sori».
Les perquisitions faites par les gendarmes aux domiciles des concernés ont permis de récupérer des preuves tangibles de l'implication de ce baron de la drogue et de son complice dans un trafic international de stupéfiants.