TIZI OUZOU

La saison estivale risque d'être compromise

Par
image

Ce climat clément et inédit en pareille période a eu même des conséquences sur les soirées de Ramadhan.

Le lancement officiel de la saison estivale 2018 dans la wilaya de Tizi Ouzou est programmé pour le 25 juin prochain à la plage du Caroubier d'Azeffoun. Mais les conditions climatiques semblent constituer un véritable obstacle pour permettre une ruée importante des estivants. A moins d'un changement climatique de dernière minute, la saison estivale risque d'être compromise.
En effet, les températures très clémentes de ces derniers jours (hier, il a fait 24 degrés à midi à Tizi Ouzou ville) et celles des jours à venir peuvent sérieusement compromettre la saison estivale 2018 dans la wilaya de Tizi Ouzou. Les responsables de la direction du tourisme et de l'artisanat y ont fait allusion il y a quelques jours. Pourtant, tous les travaux et les démarches nécessaires ont été entrepris et ont commencé depuis deux mois pour que les 10 millions d'estivants, attendus dans les différentes villes côtières, puissent passer d'agréables séjours dans les meilleures conditions possibles. C'est presque inédit. En effet, bien que nous soyons au milieu du mois de juin, la fraîcheur est au rendez-vous quotidiennement même au beau milieu de la journée.
Et même dans les villes de Tizi Ouzou réputées pour leurs grandes chaleurs comme le chef-lieu de wilaya, Fréha, Drâa El Mizan, Boghni... Un climat qui n'encourage guère la ruée sur les plages des deux principales localités balnéaires de la wilaya de Tizi Ouzou à savoir Tigzirt et Azeffoun. D'ailleurs, ce climat clément et inédit en pareille période a eu même des conséquences sur les soirées de Ramadhan. Le nombre de personnes qui sortent pendant les soirées a sensiblement baissé cette année. Certaines nuits, il a même plu en abondance. Et plusieurs concerts artistiques ont été annulés à cause du mauvais climat et de la pluie notamment ceux devant être organisés en plein air à l'instar des belles soirées de Ramadhan de Boudjima dans la daïra de Makouda. La saison estivale va donc être altérée par ce changement climatique. Ce climat va encore se maintenir dans les dix prochains jours, selon les prévisions de l'antenne locale de Météo Algérie. En tout cas, jusqu'au 20 juin prochain, les températures pendant le jour oscilleront entre 25 et 28 degrés au maximum. Alors que les services de la direction du tourisme et les autorités locales ont prévu le lancement effectif de la saison estivale au lendemain de l'Aïd el Fitr, il semble que rien n'est moins sûr. Malgré donc cet imprévu de Dame nature, tout est fin prêt au cas où la chaleur rebondissait. Les responsables du secteur ont mis, cette année, le paquet sur l'augmentation des capacités d'hébergement des estivants. Ce critère constituait un obstacle majeur à la réussite de la saison estivale avec bien sûr le problème des pénuries en alimentation en eau potable qui touche plus particulièrement la région de Tigzirt de plein fouet.
Cette année, le fait que pas moins de six grands hôtels sont fermés pour des travaux de rénovation et de réhabilitation constituera, toutefois, un autre écueil. La direction du tourisme annonce ainsi la disponibilité de 8 000 lits. Ce chiffre est réparti sur les capacités des hôtels encore ouverts, les bungalows, les campings et les auberges de jeunes. Mais cette année, un effort considérable a été fourni par la direction du tourisme pour encourager les particuliers à louer leurs logements durant cette période estivale. Des facilitations ont été accordées dans ce sens afin d'encourager cette pratique. Jusque-là, 5000 appartements appartenant à des particuliers seront mis à la disposition des estivants puisque des autorisations ont été d'ores et déjà octroyées aux concernés. Afin de permettre un meilleur encadrement sur les huit plages autorisées à la baignade dans la wilaya, les responsables concernés ont prévu l'engagement de 80 personnes dans le cadre du contrat formation-insertion (CFI).
Ces derniers assureront notamment l'entretien des plages. De même que des volontariats auront lieu à la veille du jour J. Cette année, plus de sept milliards de centimes ont été octroyés aux deux communes de Tigzirt et Azeffoun pour rénover les pistes menant vers les plages, pour rappel. Comme on peut le constater, tout est fin prêt pour que la saison estivale se déroule dans les meilleures conditions dans les deux daïras d'Azeffoun et Tigzirt. Il ne reste que la chaleur.