FORMATION PROFESSIONNELLE

On se concerte à Béjaïa

Par

Les différentes directions, les chambres consulaires, les représentations syndicales, les associations, les différents dispositifs d'aide à l'insertion et de nombreuses entreprises sont consultés par la direction de la formation et de l'enseignement professionnels de la wilaya de Béjaïa dans une nouvelle approche articulée sur la préparation du plan de formation de la session de septembre 2018. Il s'agit pour les responsables du secteur, d'assurer une concertation la plus large possible avec les différents secteurs utilisateurs du produit de la formation diplômante pour aboutir à un schéma directeur à même de donner lieu à des formations de qualité, ciblées et surtout répondant aux besoins du marché de l'emploi. L'efficacité semble être de mise. Définir les besoins en formation, tous modes de formation confondus est la première étape dans une équation qui met en jeu la demande du marché de l'emploi. Les différentes réunions organisées à la direction de la formation avec les partenaires à Béjaïa, El-Kseur, Sidi-Aïch, Akbou et Lota ont été jugées concluantes. C'est à partir de ces conclusions qu'un plan de formation sera proposé au conseil de partenariat de la wilaya dans les prochains jours, soit avant la rentrée prochaine, indique-t-on au niveau du secteur de la formation professionnelle à Béjaïa, qui fait état de la prochaine mise en place des premières sections d'excellence dans les énergies renouvelables, électricité, maintenance industrielle et automatisme à l'Insfp de Sidi-Aïch (partenariat Mfep - Schneider Electrique). Tout comme il est prévu une continuité des formations en relation avec les secteurs du BTP, du tourisme, de l'agroalimentaire, de l'industrie et de l'agriculture. La dernière rentrée scolaire a vu plus de 5 300 nouveaux stagiaires rejoindre les 26 centres de formation de la wilaya, les deux Insfp (Institut national spécialisé de la formation professionnelle) et les 25 centres de formation privés, qui offrent quelque 13 235 places entre formations diplômantes et formations qualifiantes, réparties sur 10 dispositifs de formation. Et pour étoffer la nomenclature des formations existantes déjà dans les différents centres de formation de la wilaya, 16 nouvelles formations avaient été introduites dans diverses branches.Il s'agit notamment des formations liées à l'agriculture et à l'économie verte telle que l'horticulture et les espaces verts ainsi que d'autres dans les domaines de l'artisanat, de l'électronique, de l'hôtellerie, etc. En outre, et pour accompagner les demandes en formation des entreprises économiques des partenariats ont été signés dans les domaines de l'installation des panneaux solaires et des charpentes métalliques, avait-on indiqué. «Les partenariats avec les entreprises va s'améliorer pour aller vers la création d'un centre d'excellence», avait-on déjà pressenti.