TIZI OUZOU

Grande effervescence à la veille de l'Aïd

Par

Hier, à J-1 ou 2 de la fête de l'Aïd El Fitr, la ville de Tizi Ouzou, mais aussi toutes les autres localités de la wilaya, ont renoué avec la grande effervescence qui règne à chaque veille d'une aussi importante fête religieuse. Ce sont incontestablement les agences postales qui ont battu tous les records en matière d'affluence des citoyens. Ainsi, les marchés des fruits et légumes ont été pour une fois détrônés depuis le début du mois de Ramadhan, qui tire déjà à sa fin. Quant aux vendeurs des produits nécessaires à la préparation des gâteaux, le rush a commencé il y a plus d'une semaine.
Hier donc, les agences postales du chef-lieu de wilaya, mais aussi un peu partout dans la région, étaient débordées de monde. Il faut faire souvent une queue de plus de 20 voire 30 minutes pour que son tour arrive. Fort heureusement, on n'a pratiquement enregistré aucune pénurie en liquidités dans les agences postales de la wilaya malgré la forte demande de ces dernières 48 heures. Il faut rappeler que la direction générale de ce secteur névralgique a pris toutes les dispositions nécessaires pour que l'argent ne manque pas dans les postes aussi bien durant tout le mois de Ramadhan et plus particulièrement à la veille de la fête de l'Aïd El Fitr. Il y a lieu de souligner, en outre, qu'hier mercredi, veille de l'Aïd, la ville de Tizi Ouzou est retombée encore dans les interminables embouteillages car une grande partie de la population des villages préfère aller faire leurs achats au chef-lieu de wilaya. Ceci, malgré le fait que tous les chefs-lieux communaux disposent désormais de toutes sortes d'activités commerciales qui n'ont absolument rien à envier à celles du chef-lieu de wilaya. Mais il est des traditions tellement ancrées dans les esprits qu'il faudra beaucoup de temps pour s'en départir. C'est d'ailleurs cette affluence qui a fait que toutes les grandes surfaces de la ville de Tizi Ouzou et de la Nouvelle-Ville débordaient de monde. Dans certains supermarchés, il faut vraiment «manoeuvrer» pour se déplacer d'un étalage à un autre. Mais tout le charme de la fête de l'Aïd et de ses préparatifs semblent résider dans cette promiscuité. Car, tout le monde s'en plaint mais en même temps, tout le monde s'y complaît. Les longues files d'attente ont aussi été constatées au niveau des magasins de vente de produits pour gâteaux. Des dizaines de femmes y étaient agglutinées et on se demande d'où elles puisent toute cette patience pour attendre aussi longtemps avant que leur tour n'arrive surtout quand on sait qu'elles ont observé le jeûne! Mais là aussi, il faut rappeler que tout le bonheur des femmes réside dans les préparations des gâteaux de l'Aïd, une activité qu'apprécie la majorité des femmes au foyer ou travailleuses. Les salons de coiffures étaient également bondés de monde en ce mercredi d'avant l'Aïd. Il n' y a pas un seul salon de coiffure dans la ville de Tizi Ouzou où il n'y avait pas au moins dix personnes, entre adultes et enfants, qui attendaient leurs tours pour se faire couper les cheveux et s'offrir ainsi un nouveau look, en quelque sorte, le jour de l'Aïd. Surtout les enfants en bas âge. Ces derniers sont aussi très séduits par l'achat de jouets à cette occasion. Les vendeurs de jouets à la sauvette, par dizaines, ont installé leurs marchandises sur les trottoirs de la ville de Tizi Ouzou. Et contrairement aux années précédentes, on n'a pas remarqué de grandes ruées. Les prix des jouets proposés ne sont pas du tout attractifs. Il y en a qui sont affichés à plus de 300 DA! Avec la pression financière qui surgit à la veille de l'Aïd, toute dépense supplémentaire est à supprimer et l'achat des jouets semblent en faire partie. Malgré tout le bonheur que peut procurer l'Aïd El Fitr et sa célébration, il n'en demeure pas moins, qu'après la fête, d'aucuns se gratteront la tête. Car, dans la majorité des cas, le porte- monnaie se videra inéluctablement. Notons par ailleurs, qu'à l'occasion de la célébration de l'Aïd El-fitr, la sûreté de wilaya de Tizi Ouzou, comme chaque année, organise le 1er jour de l'Aïd, des visites de proximité au profit des enfants malades hospitalisés au centre hospitalo-universitaire «Nedir Mohamed» de Tizi Ouzou, ainsi qu'au centre de vieillesse de Boukhalfa. Des visites domiciliaires seront effectuées au profit des retraités de la Sûreté nationale, précise la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Cette dernière ajoute que ces visites, au-delà de leur caractère humanitaire, visent à semer la joie dans leurs coeurs, à cultiver l'esprit de solidarité, et, par ailleurs, leur rappeler l'intérêt particulier qu'accorde la corporation à leur situation. Des cadeaux symboliques seront offerts aux personnes visitées. Toujours, dans le cadre des dispositions de l'Aïd, la sûreté de wilaya de Tizi Ouzou a élaboré un plan d'action en vue de garantir le bon déroulement de cette fête religieuse.
«D'ores et déjà, des dispositions sont prises pour renforcer le plan de sécurité mis en place pour assurer la sécurité des personnes et des biens», a précisé la même source. Cette dernière a ajouté que des patrouilles motorisées et pédestres seront mobilisées pour garantir la fluidité du trafic routier et sécuriser les lieux publics tels les gares et stations, et les abords des mosquées et cimetières.