UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION A ÉTÉ LANCÉE

Fraudes sur la carte Chifa

Par

La Cnas lance une grande campagne à destination de tous les salariés pour empêcher la saignée de ses caisses causée par l'utilisation abusive de la carte Chifa. Le danger est potentiellement grand d'où l'inquiétude sur l'avenir de ce service qui fait tant de bien aux malades et toutes les catégories de la population. L'utilisation abusive n'est qu'une formule plus protocolaire car il s'agit en fait d'une utilisation frauduleuse de la carte Chifa. L'acte est passible de peines de prison car il provoque des pertes financières énormes.
C'est justement, explique Djamel Hamassi, chargé de la communication, dans l'optique de sensibiliser sur cet acte qui nuit en définitive aux salariés eux-mêmes, que la Cnas de Tizi Ouzou lance à partir de la semaine qui vient, une campagne de sensibilisation d'envergure répartie en plusieurs étapes. Aussi, le 18 juillet, c'est une rencontre avec la presse locale qui est programmée afin de toucher le plus grand nombre de personnes par l'information à ce sujet. S'ensuivront alors d'autres rencontres entre la Cnas est la direction de la santé et de la population ainsi que les pharmacies de la wilaya.
Après cette série de rencontres avec tous les intervenants dans le circuit d'utilisation de la carte Chifa, la Cnas de Tizi Ouzou prévoit des journées portes ouvertes sur ce service mis à la disposition des citoyens leur assurant une dispense relative de l'avance sur frais des soins. Cette manifestation sera mise à profit pour expliquer les enjeux et l'intérêt de l'utilisation strictement personnelle de la carte. Des conseils seront prodigués quant à son utilisation dans les normes afin que ce service reste toujours performant et à la hauteur des usagers.
A ce chapitre, précise Djamel Hamassi, la Cnas tient à rappeler que l'usage de la carte Chifa est strictement personnel et qu'elle ne doit en aucun cas être laissée à la disposition d'une tierce personne y compris les prestataires conventionnés comme les pharmaciens, les médecins. L'utilisation de cette carte par un tiers entraîne des poursuites judiciaires.
En effet, le préjudice doit être important car la pratique est hélas répandue. Des citoyens témoignent en grand nombre avoir eu affaire à ce genre de pratiques frauduleuses. Des assurés racontent avoir laissé leur carte Chifa chez le pharmacien. Les catégories les plus touchées sont les cartes utilisées par les personnes atteintes de maladies chroniques et les retraités. Et c'est par cette voie que l'argent se perd. D'autres citoyens à qui nous avons demandé leurs témoignages se sont suffit de dire que le problème est avant tout éthique et moral. C'est après que vient la lutte contre ce phénomène par la sensibilisation et la dissuasion. Enfin, notons que la carte Chifa est un service qui a facilité la vie à toutes les catégories sociales. Comparé à l'état des lieux d'avant son institution, il devient éloquent que c'est une avancée gigantesque. C'est justement cette différence entre le passé sans cette carte et le présent qui devra agir sur les populations. Protéger ce service des malpropres et des voleurs, c'est protéger son avenir et son bien-être.