ORAN

Déjà 5 millions d'estivants recensés!

Par
image

La faucheuse a sévi à deux reprises. La première dans une plage interdite à la baignade et la deuxième dans la baie de Bomo-Plage.

Le tourisme s'est réanimé à la faveur de la haute saison. Près de 5.000.000 d'estivants ont été à la plage. Tel est le bilan fourni par la Protection civile détaillant l'ensemble des activités menées par ce corps depuis le coup d'envoi de la saison estivale de l'année en cours. Mais un tel flux n'a pas été sans incidences. Les sapeurs-pompiers, sur le qui-vive, ont, depuis le mois de juin à ce jour, opéré pas moins de 2332 interventions, sauvant de la noyade 1059 baigneurs tout comme ils ont pris en charge plus de 1200 baigneurs en leur prodiguant des soins nécessaires. La faucheuse a, en dépit du dispositif mis en place, sévi en emportant deux baigneurs. Le premier cas a été enregistré dans une plage interdite à la baignade, tandis que le deuxième dans la baie de Bomo-Plage, théâtre de la noyade d'un enfant âgé de 10 ans.
Les accidents de la circulation ne sont pas en reste, notamment durant les dernières 24 heures. Le bilan de la Protection civile, s'étalant du 10 au 11 juillet, fait ressortir plus de 120 interventions opérées. La dernière en date a été menée dans de la route de Aïn Khadidja. Cette route menant au chef-lieu de la commune de Ain El Türck, a été le théâtre d'un accident spectaculaire ayant provoqué la mort d'un cinquantenaire suite au dérapage de son véhicule et fait plusieurs tonneaux en faisant une chute libre dans un talus montagneux de plus de 100 mètres. C'est la canicule qui touche depuis plus d'une semaine plusieurs régions côtières et proches côtières. Des températures maximales ont, durant les dernières 48 heures, atteint le seuil de 40 degrés notamment sur les régions proches côtières, en plus du fort taux d'humidité.
La forte chaleur peut causer des désagréments aux personnes n'appliquant pas les mesures de sécurité en temps de canicule. La protection en cas d'insolation et la déshydratation physique surtout pour les enfants en bas âge et les vieilles personnes vulnérables ou malades chroniques est plus qu'impérative. Les services de la Protection civile ne cessent de rappeler les recommandations d'usage nécessaires pour se prémunir contre des situations désagréables, voire à hauts risques.
Dans sa campagne de sensibilisation, elle met l'accent sur la consommation de bonnes quantités d'eau pour s'hydrater, la fermeture des volets et rideaux des fenêtres exposées au soleil, la provocation de courants d'air, la mise des enfants à l'abri du soleil pendant les heures de pics de températures en dehors des urgences, surtout éviter de laisser des enfants enfermés dans la voiture et rester à l'ombre sur les plages.