75 MILLIONS DE LIVRES SCOLAIRES ONT ÉTÉ ÉDITÉS

La pénurie sera-t-elle évitée?

Par
image

Près de 75 millions de ces livres ont été édités et distribués par l'Office national des publications scolaires (Onps) au niveau des établissements scolaires du pays, en prévision de la rentrée, selon ce département.

Le ministère de l'Education nationale promet une rentrée scolaire «sans failles». Ses responsables ont assuré qu'outre la réhabilitation des infrastructures scolaires pour parer la surcharge des classes, il n'y aura pas de pénurie de manuels scolaires. Prés de 75 millions de ces livres ont été édités et distribués par l'Office national des publications scolaires (Onps) au niveau des établissements scolaires du pays, en prévision de la rentrée, selon ce département. Concernant le coût de ces livres, les mêmes services se sont assuré qu'il n'y ait aucun changement par rapport aux prix de l'année dernière. Cette opération aurait été entamée depuis le mois de mars dernier, afin d'être sûr que ces livres soient prêts avant la rentrées des classes au début du mois de septembre prochain. Pour éliminer tout risque de déficit de ces manuels, indispensables dans l'apprentissage des élèves, les services de Nouria Benghebrit ont édité un nombre de livres supérieur à celui de l'année écoulée. Ceci dit, il faut avouer que ces mêmes garanties sont avancées avant chaque rentrée scolaire, mais à peine l'année entamée que le déficit de ces manuels est très vite enregistré au niveau des établissements scolaires. Rappelons qu'une grave pénurie des manuels scolaires est survenue l'année passée, après l'épuisement des stocks de l'Office national des publications scolaires, qui avait ouvert des points de vente à travers le pays. Il était devenu de plus en plus difficile de se procurer ces livres. 15 jours après la rentrée scolaire 2017-2018, les nouveaux manuels scolaires étaient quasiment introuvables. Suite à cette malencontreuse situation, les parents d'élèves, aux abois, se sont alors précipités vers les librairies privées, où les prix de ces livres étaient pourtant proposés à plus de la moyenne, face aux craintes exprimées par les parents qui ont pris peur que leurs enfants n'accusent du retard dans leurs cours. Pour sa part, Nouria Benghebrit avait justifié ce retard, en affirmant que tout avait été prévu, du fait que les premiers jours devaient être consacrés à l'évaluation des élèves par leurs enseignants. Des syndicalistes et autres observateurs relevant du domaine, ont eux, imputé cette situation à la mauvaise planification et programmation des responsables chargés de cette question. Pour l'opération de cette année, le ministère de l'Education nationale a indiqué que certains établissements scolaires ont opéré la distribution de manuels scolaires avant les vacances d'été.
Ainsi, l'opération reprendra dés la rentrée prochaine, et ce, jusqu'au 10 octobre prochain. Sur le volet de la gratuité des livres, les mêmes dispositions seront prises pour certaines catégories. Nouria Benghebrit a par ailleurs mis l'accent sur la nécessité d'améliorer toujours plus, les méthodes de distribution des livres scolaires, car ces derniers sont un élément vital et indispensable à l'apprentissage des élèves.