CONTRÔLE DU COMMERCE DE LA WILAYA D'ORAN

10 tonnes de produits alimentaires saisis

Par

Un mois de juillet impropre à la consommation. Plus de 10 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation ont été saisis dans la wilaya d'Oran pour le seul mois de juillet. Les services de contrôle de la direction du commerce de cette wilaya n'ont pas chômé durant ce mois, et c'est tant mieux au vu des quantités saisies. Plus de 3614 interventions ont été effectuées. Une soixantaine de tests physico-chimiques et biologiques sont réalisés ou l'ont déjà été par les services de la protection du consommateur et répression des fraudes. 20 prélèvements ont été déclarés non conformes aux normes en vigueur régissant certaines activités, et 40 autres sont en cours d'analyse, a déclaré Malika Staali, cheffe du service en question, à l'APS. Parmi les produits testés se trouvent du thon, des boissons gazeuses, de la pâtisserie et des crèmes glacées. La valeur totale des produits alimentaires saisis s'élève à 8,3 millions de dinars, et représentaient un risque sanitaire important pour le consommateur. Six commerces de produits alimentaires ont été fermés avec verbalisation et poursuite judiciaire des contrevenants. Les activités des services de contrôle ont un rôle majeur dans la protection des consommateurs tant le risque sanitaire est important. Certains commerçants peu scrupuleux ne se soucient guère de la qualité ou de l'hygiène quant aux produits vendus. La santé du consommateur leur importe peu. Certains iraient même jusqu'à éteindre les réfrigérateurs la nuit, dans le but de faire des économies de bout de chandelle. Inutile de préciser les risques liés à ces pratiques et à cette coupure dans la chaîne de froid. Les services de contrôle de la qualité de la direction du commerce de la wilaya d'Oran ont aussi saisi 3 184 unités de pièces détachées contrefaites, pour une valeur totale de 1,5 million de dinars. Les risques liés à ces pièces de contrefaçon sont également grands. La longévité du véhicule, mais surtout la sécurité de ses occupants sont grandement impliqués. Comme c'est souvent le cas, le moins cher revient souvent plus cher. Et quand ça touche à la sécurité, quelles économies seraient assez importantes pour justifier le fait de se mettre en danger?