ABDELGHANI ZALÈNE INSPECTE SON SECTEUR À ANNABA

"Certains projets sont gelés et non annulés"

Par
image

La pénétrante et le tramway, entre autres projets structurants de la wilaya, subissent un gel pour des contraintes financières seulement.

«Rien n'a été annulé pour la wilaya de Annaba, les études de la pénétrante, le tramway, à l'instar d'autres projets à travers le pays, seront dégelés dès que la situation financière le permettra», a indiqué, le ministre des Travaux publics Abdelghani Zalène, lors de sa visite à Annaba. Au sujet des travaux d'expansion du parking «E» de l'aéroport international de Annaba, Zalène a dit «le projet est intervenu après la réception de la nouvelle station internationale 'G'', qui a donné à Annaba, en tant que capitale économique, industrielle et touristique à l'Est du pays, un aéroport qui répond aux standards internationaux», et d'ajouter «le travail du renforcement des parkings d'avions continue pour l'aéroport de Annaba, comme c'est le cas pour l'aéroport d'Alger, Oran, Adrar et Tamanrasset «Concernant l'exportation des marchandises par voie aérienne, le ministre des Travaux publics a indiqué que, «tous les efforts de son départements s'inscrivent dans le cadre de la volonté du chef de l'Etat portant la levée du gel sur l'opération». En expliquant que les opérateurs économiques désireux exporter leurs marchandises par avion, sont appelés à s'organiser au sein de SPA, en vue de présenter leurs dossiers, qu'une commission relevant de son département se chargera d'étudier. Par ailleurs, Zalène a noté que «la flotte d'air Algérie n'est pas suffisante en nombre pour pouvoir assurer les opérations d'exportations». Ainsi, les opérateurs privés, peuvent désormais, louer des appareils, pour l'exportation de leurs marchandises. En réponse à une question sur le péage de l'autoroute Est-Ouest, le processus entrera bientôt en application. Le prix du péage par km, selon l'interlocuteur, n'impactera pas les usagers de l'autoroute Est-Ouest. Il sera étudié et adopté en fonction des moyens de transport (voitures, semi-remorques et bus), mais surtout de manière à assurer le financement des 54 stations de péage, aux fins d'entretien et maintenance de l'autoroute. Abordant l'électrification des voies ferrées, le commis de l'Etat a indiqué que «525 km de voie ferrée ont été électrifiés, dont celle de la zone minière de Ouenza et la capitale à la zone Est, Tizi Ouzou entre autres.» La visite du ministre a également été ponctuée par plusieurs haltes dont, respectivement, le projet de réalisation de deux viaducs au niveau de la RN 44 vers la cité Seybouse - El Hadjar et projet de réalisation de l'échangeur et viaduc de Sidi Brahim à l'entrée sud de Annaba. Des projets dont la cadence des travaux estimée de très satisfaisante par le ministre. Méme constat établi au niveau de la gare ferroviaire de Annaba, où, Abdelghani Zalène a constaté par lui-même l'opération de réhabilitation de cet espace de transport, dont le trafic enregistre son pic en cette période de l'année.
Au port de Annaba, Zalène a inspecté le projet structurant de la nouvelle gare maritime qui commence à prendre forme, en dépit de quelques contraintes, liées notamment à la nature du sol. Pour un délai de réalisation de 24 mois, le projet s'étendant sur 8 000 m², a été lancé en mai 2016, et financé par l'Entreprise portuaire de Annaba (epan), pour un coût de2,5 milliards de DA.
Le projet sera livré en mars et entrera en service en avril 2019, indique t-on. La future gare maritime d'un design moderniste qui s'appuie sur une architecture propre aux villes méditerranéennes, comportera trois étages et plusieurs équipements. Le terminal prévu aura une capacité d'accueil de 100 navires par an et 125.000 voyageurs décuplant ainsi celle de l'ancienne gare maritime qui ne pouvait accueillir que 16.000 voyageurs.