DISPARITION DE FATIMA ZOHRA À ORAN

Une affaire de détournement de mineure

Les investigations menées sur les circonstances de la disparition de l'adolescente Fatima Zohra (14 ans) à Oran, retrouvée, dimanche, par les services de la police, ont montré qu'il s'agissait d'une affaire de détournement de mineure et non d'un enlèvement, a-t-on appris, hier, de la sûreté de wilaya. Fatima Zohra a été portée disparue, mercredi dernier, au premier jour de la rentrée scolaire. Après avoir retrouvé l'adolescente dimanche, les enquêteurs relevant des services de la police judiciaire de la sûreté de wilaya d'Oran ont lancé les investigations qui ont démontré que cette affaire «ne concerne pas un enlèvement, mais un détournement de mineure et d'incitation à la débauche dont l'auteur est un proche de la victime», a indiqué la source. «Fatima Zohra a été retrouvée dans un quartier non loin du secteur El Makkari, où elle habite», précise-t-on de même source, ajoutant que l'auteur de ce détournement de mineure est âgé de 23 ans. Il a été arrêté par les enquêteurs et traduit par la suite devant la justice. La disparition de Fatima Zohra avait suscité l'émoi des habitants d'Oran et enflammé les réseaux sociaux comme ce fut le cas, en août dernier, après la disparition de la fillette Salsabil, âgée de 8 ans, enlevée et assassinée par son kidnappeur, âgé de 18 ans et habitant dans le même immeuble que les parents de la victime.