AÏN TÉMOUCHENT

18 harraga interceptés

Par

La traque reprend de plus belle. Ayant opéré une vaste offensive dans le nord-ouest du port de Bouzadjar, à 50km au nord-ouest des côtes maritimes de Aïn-Témouchent, les gardes-côtes ont intercepté, jeudi, un groupe de 18 candidats à l'émigration clandestine.
Ce groupe comprend deux femmes, trois adolescents et deux enfants. Les dix- huit harraga se trouvaient à bord d'une embarcation pneumatique, avant d'être interceptés, Ces candidats à l'émigration clandestine s'apprêtaient à rejoindre les côtes espagnoles, après avoir pris la mer à partir des côtes de Aïn Témouchent. Il s'agit là du bilan partiel de la fin de la semaine passée. Vendredi dernier, 49 immigrants clandestins ont été interceptés par des unités des gardes-côtes dans les wilayas d'Oran et de Aïn Témouchent.
Les gardes-côtes ont pu déjouer ces tentatives d'immigration clandestine, qui se faisaient à bord d'embarcations de pêche. Ce n'est pas tout. Le même bilan fait état de 33 émigrants clandestins interceptés sur l'une des plages de Aïn Türck (dans la wilaya d'Oran) par des gardes-côtes au nord de la partie ouest de la plage Les Andalouses.