TAYEB ZITOUNI À TIZI OUZOU

Les familles de Krim et Abane honorées

Par
image

La forte délégation ministérielle a voulu partager la joie des citoyens de la région, qui célèbrent avec faste, depuis cinq jours, le Nouvel An amazigh, devenu depuis 2018 une fête nationale.

Les familles de deux figures emblématiques de la révolution pour l'Indépendance nationale, en l'occurrence Krim Belkacem et Abane Ramdane, ont été honorées jeudi dernier en présence de Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine à l'occasion d'une cérémonie grandiose qui s'est tenue à la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, dans le cadre de la célébration de Yennayer, jour de l'An amazigh. Tayeb Zitouni a profité de cette visite officielle pour se rendre également à deux lieux à forte charge symbolique. Il s'agit des musées Krim Belkacem et Abane Ramdane.
En effet, la forte délégation ministérielle a voulu partager la joie des citoyens de la région qui célèbrent, avec faste, depuis cinq jours, le Nouvel An amazigh devenu depuis 2018 une fête nationale chômée et payée. C'est donc à partir du siège de la wilaya que la visite du ministre des Moudjahidine a débuté avec un départ vers le cimetière des martyrs de Tizi Ouzou, sis au quartier Mdouha. Ici, un recueillement à la mémoire des valeureux chouhada de la Révolution nationale a eu lieu en présence du wali, Abdelhakim Chater, du vice-président de l'Assemblée populaire de wilaya, Kamel Ouguemat ainsi que des cadres et des élus de la wilaya et bien sûr les représentants des différentes organisations de la famille révolutionnaire comme l'Organisation nationale des moudjahidine et celles des fils et filles de chahids. Il y a lieu de préciser que cette cérémonie a été marquée, en outre, par la présence du président du Comité olympique algérien, en l'occurrence Mustapha Berraf, lequel, pour rappel, a été récemment élu président de l'Association des comités nationaux olympiques d'Afrique. Il y a lieu de souligner qu'après ce recueillement, la délégation ministérielle conduite par Tayeb Zitouni s'est déplacée d'abord vers le village natal du héros de la guerre de Libération nationale, Krim Belkacem, à Iâalalène dans la commune d'Ait Yahia Moussa. Dans ce village, appelé également Tizra N Aissa, le ministre s'est longuement attardé sur l'exposition qu'abrite le musée qui porte le nom du révolutionnaire qui a conduit la délégation du FLN-ALN, en 1962, pour la signature des accords d'Evian. Une occasion aussi pour rappeler le rôle déterminant joué durant la révolution par Krim Belkacem du début jusqu'à l'indépendance.
La seconde escale de Tayeb Zitouni et de la forte délégation qui l'accompagnait a été le village Iâzouzen qui avait vu naître une autre figure emblématique de la guerre d'indépendance, à savoir Abane Ramdane. La maison de l'architecte du congrès de la Soummam a été visitée également et, sur place, la délégation a marqué une longue halte sur le travail colossal mené par Abane Ramdane, notamment pour réunir les rangs de toutes les forces nationalistes algériennes à la veille de la tenue du congrès de la Soummam. Un congrès qui a donné une assise politique nationale au mouvement de libération du pays.
Une fois à Tizi Ouzou-Ville, Tayeb Zitouni a présidé une cérémonie organisée par l'association «Kabylie sport et culture», à l'occasion de la célébration de Yennayer 2969, dans la grande salle de spectacle de la Maison de la culture Mouloud Mammeri. C'est lors de cette rencontre que le ministre des Moudjadidine et les autorités locales ont honoré les membres des familles de Krim Belkacem et Abane Ramdane. Une occasion pour rendre hommage à deux anciennes gloires de la mythique Jeunesse électronique de Tizi Ouzou (JET) devenue la JSK, à savoir: Rachid Adghigh et Dahmane Haffaf. Deux footballeurs ayant contribué à écrire les plus belles pages du club kabyle avec des lettres d'or au milieu des années quatre-vingt ayant vu la JSK ou la JET réaliser ses meilleures performances tant au niveau national qu'africain. La dernière étape de Tayeb Zitouni dans la wilaya de Tizi Ouzou a été la visite effectuée au fils du colonel Ali Mellal, à savoir, Amar Mellah, actuellement hospitalisé au sanatorium du Centre hospitalo-universitaire de la ville de Tizi Ouzou. La visite a eu lieu en présence du wali et du directeur de wilaya de la santé et de la population.