Un trépied linguistique pour l'environnement

Un accord a été signé mer-credi dernier à Alger entre le ministère de l'Environnement et des Energies renouvelables, le Conseil supérieur de la langue arabe et le Haut Commissariat à l'amazighité, pour harmoniser la terminologie environnementale et des énergies renouvelables entre les langues arabe, amazighe et française.Cet accord a été paraphé par la ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati, le président du Conseil supérieur de la langue arabe, Salah Belaïd, et du secrétaire général du Haut Commissariat à l'amazighité, Si El Hachemi Assad.Ce protocole d'accord vise à élaborer un inventaire lexical des termes employés dans le domaine de l'environnement et des énergies renouvelables, et ce, dans les trois langues arabe, amazighe et française.A cet effet, une commission, composée de neuf membres représentant ces trois institutions signataires, sera installée dès jeudi pour la réalisation de ce projet.