Pagaille à la Sntf

Le trafic ferroviaire a connu hier des perturbations. Les passagers ont vécu le calvaire. Des retards d'une heure et plus ont été accusés, dès les premières heures de la matinée créant ainsi des foules interminables.
Le pire est que la communication était quasiment absente au niveau des différentes gares d'Alger. Comme à chaque fois, la Sntf ne juge pas utile d'informer ses clients en temps réel pour qu'ils puissent prendre leurs dispositions. Suite à un problème technique au niveau du centre technique d'Alger, les passagers se sont retrouvés coincés dans le train sans la moindre information.
Certains ont même été forcés de continuer le chemin à pied.