La CIA fourre son nez au Sahel

L' agence de renseignements américaine serait sur les traces des réseaux bancaires et de télécommunication étrangers au Mali. Selon des sources sécuritaires très au fait du dossier malien, ce brusque intérêt américain aux deux secteurs, a été le résultat d'une enquête minutieuse menée par des agents de la CIA après l'attaque ayant ciblé le quartier général du G5 Sahel à Bamako. Le rapport a abouti à une implication directe d'intermédiaires de nationalité marocaine dont le pays maîtrise une large partie du réseau bancaire et des télécommunications au Mali. Ainsi, le blanchiment de l'argent de la drogue connaît ses plus beaux jours. Ce qui permet aux réseaux de trafic de migrants de faire flores grâce à cette «narco-rente». L'on comprend maintenant les alertes données par les autorités algériennes sur la question des migrants subsahariens rappelant à chaque fois qu'elles se réservent le droit de protéger les frontières du pays. Sous couvert de migrants, il s'agit bien d'attaques fomentées par des réseaux hostiles à l'Algérie.