Le nouveau train Coradia a été déjà caillassé

Selon le journal français spécialisé dans le domaine des transports, L'Antenne, un train Coradia commandé par la Société nationale des transports ferroviaires (Sntf) a été chargé vendredi dernier sur le navire le roulier Marfret Niolon, affrété par l'armateur algérien Cnan Med sur la ligne Marseille-Alger. Long de 110 mètres, le train a été séparé en deux ensembles de trois voitures pour les besoins du transport. La Sntf a passé commande il y a deux ans à Alstom de 17 autorails pour 200 millions d'euros.
Les trains sont construits dans l'usine alsacienne de Reichshoffen. Ces trains doivent relier Alger aux principales villes du pays comme Oran, Annaba, Constantine et Béchar. Le modèle choisi est un Coradia polyvalent, d'une capacité d'accueil de 265 passagers par rame, une vitesse maximale de 160 km/h et une motorisation hybride (électrique et diesel). Le premier chargement de ce contrat avait eu lieu dans le port italien de Savone en janvier. Neuf trains sont partis via Savone et les huit autres doivent embarquer à Fos d'ici fin 2018. Malheureusement, le caillassage n'épargne pas ce type de train. C'est ce qui est arrivé récemment à Touggourt.