La monnaie, c'est toujours au bon vouloir du caissier!

Quand vous faites vos emplettes, vous devez avoir la somme exacte de vos achats faute de quoi, attendez-vous à ne pas percevoir la petite monnaie. Cette pratique est devenue coutumière un peu partout dans les magasins d'alimentation générale et même dans les grandes supérettes. Et si le vendeur dans votre quartier prend le soin de vous informer gentiment qu'il n'a pas de monnaie et qu'il ne peut donc vous rendre 5 DA, tout en vous proposant un bonbon à la place, dans les grandes surfaces, le caissier ne prend même pas le soin de le faire. C'est le cas de le dire notamment pour les caissiers de «Uno» de Bab Ezzouar où ces derniers non seulement, n'informent pas (il ne faut pas espérer qu'ils s'en excusent) le client dont la monnaie a été amputée de 5 ou 50 DA, c'est selon, ils ne prennent même pas la peine de lui sourire et le saluer après son passage dans leur espace.