Deux ONG dénoncent les "visas dorés" de certains pays de l'UE

Si vous avez assez d'argent, et même si sa provenance est douteuse, vous pouvez acheter un passeport ou un permis de résidence dans plusieurs pays de l'UE, dénoncent deux ONG. Dans un rapport publié hier, intitulé «Dans le monde trouble des visas dorés», Transparency International et Global Witness affirment que «comme un bien de luxe, la citoyenneté européenne ou le droit de résider dans l'UE peuvent s'acheter». «Corrompus et criminels peuvent facilement trouver refuge en Europe grâce à l'opacité et au manque d'encadrement des programmes appelés Visas dorés», écrivent les auteurs du rapport. Quatre pays de l'UE (Autriche, Bulgarie, Chypre et Malte) «vendent» des passeports et 12 accordent sous condition des droits de résidence à de riches investisseurs, précise le rapport. Au moins 6 000 passeports et près de 100 000 permis de séjour ont été «vendus» au cours de la dernière décennie. «L'Espagne, la Hongrie, la Lettonie, le Portugal et le Royaume-Uni en ont accordé plus de 10 000 chacun», selon les auteurs du rapport.