Les Algériens ne payent pas leurs amendes

Dans une déclaration en marge de l'inauguration du nouveau siège de la cour d'Oran, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, a indiqué que plus de 7 600 milliards DA n'ont pas été recouvrés car le gouvernement n'avait pas axé sa stratégie sur le recouvrement des amendes décidées par la justice les laissant s'accumuler au fil des années. Tayeb Louh a souligné que la situation a changé après l'accélération du rythme de modernisation pour réduire les charges sur les citoyens et lutter contre la bureaucratie. Dans le cadre de la réforme, un amendement de la loi de finances de 2016 a permis de transférer la prérogative de recouvrement des amendes du ministère des Finances vers celui de la Justice par le biais des cours et des tribunaux.