En Inde, des funérailles à portée de clic

Pour 2950 roupies (35 euros), un habitant de Bombay reçoit le jour-même de sa commande, à son domicile, tout le matériel nécessaire, des pots en terre aux bâtonnets d'encens en passant par l'urine de vache. Auparavant, la mort d'un proche signifiait pour une famille indienne devoir courir d'un magasin à l'autre. Désormais, des start-up mettent l'organisation de funérailles à portée de clic, une concurrence qui commence à se ressentir dans les boutiques en dur traditionnelles. Pour ces jeunes entreprises, il y a un besoin d'accompagnement logistique de la part des personnes en deuil, tiraillées entre les exigences de cérémonies religieuses hindoues très codifiées et le délai court de trois jours dans lequel le corps est généralement incinéré. La start-up de Bombay n'est pas seule sur le créneau. Des sites comme Mokshshil, dont le siège est à Ahmedabad (ouest), ou Anthyesti à Calcutta (est) offrent eux aussi un accompagnement funéraire personnalisé, comme des kits, la location d'un corbillard ou la réservation d'une salle de prière et d'un prêtre.