Les véhicules chinois aussi chers que la concurrence

Les petites bourses algériennes attendaient avec un certain intérêt l'entrée en activité de la première usine d'assemblage de véhicules de marque chinoise Baic. Mais ils ont toutes les chances de déchanter, puisque les prix des voitures ne sont pas très éloignés de ce que fait la concurrence européenne et coréenne. Et pour cause, les Chinois proposent leurs voitures à partir de 1 200 0000 DA. Autant dire que le plancher du million de dinars promis par les assembleurs n'est pas pour bientôt. Il reste à savoir si, avec de pareils niveaux de prix, Baic parviendra à convaincre les Algériens. Rien n'est moins sûr.