Les Chinois n'arrivent pas à sortir du tunnel!

Dans le tunnel de Sidi Aïch, les Chinois n'arrivent plus à avancer. Chargés des travaux de la pénétrante de Béjaïa, ces derniers sont bloqués en raison des difficultés techniques liées à la nature géologique du sol et son instabilité. Le creusement de l'ouvrage se fait à une cadence «plus que modeste», soit moins de un mètre par jour, selon les responsables du chantier. À ce rythme, il va falloir attendre près de deux ans encore pour en sortir! Le projet, lancé en avril 2013, dans le but d'assurer la jonction avec l'autoroute Est-Ouest, est le plus important de sa catégorie à travers le pays. En plus de son long parcours, 100 km en 2×3 voies, il se compose de 61 ouvrages, 16 viaducs, un tunnel, et six échangeurs, ainsi que trois aires de stationnements et de repos.