Les ateliers de Cital fabriqueront-ils le Coradia?

Le projet de fabrication du train français Coradia dans les ateliers de l'entreprise mixte algéro-française, Cital, à Annaba, risque d'être compromis, révèlent des sources proches du dossier. Il semblerait que ce soit lié à la réticence du partenaire allemand du groupe Alstom qui ne verrait pas d'un bon oeil une délocalisation des unités de production installées en Europe. Les pressions allemandes ont créé une situation tendue entre l'Algérie et le géant français du transport, allant jusqu'à craindre une suspension de livraison des commandes du Coradia fabriquées ailleurs que dans les ateliers de Cital, lesquels construisent, rappelons-le, les rames de tramways. Mais l'arrêt des chantiers de réalisation de tramways, a fait que le plan de charge de l'entreprise s'est sérieusement réduit jusqu'à mettre en péril l'existence même de l'entreprise.