Les ours envahissent un archipel arctique russe

Un archipel arctique russe a décrété samedi l'état d'urgence face à une invasion de dizaines d'ours polaires agressifs, des animaux affectés par le réchauffement climatique et la fonte des glaces, qui attaquent les gens dans la rue et font intrusion dans les immeubles d'habitation, selon les autorités régionales. L'archipel de Nouvelle-Zemble (nord-est de la Russie) - dont la population est estimée à environ 3 000 habitants - est confronté à ce phénomène depuis décembre, expliquent les autorités régionales dans un communiqué. Une cinquantaine d'ours polaires rendent régulièrement visite à Belouchia Gouba, le plus grand village de l'archipel où est basée une garnison militaire russe, certains animaux faisant preuve d'un comportement agressif. Ils attaquent les gens et pénètrent dans des immeubles d'habitation et de service. Les ours polaires sont victimes du réchauffement global, et la fonte des glaces dans l'Arctique les force à passer plus de temps à la recherche de nourriture. Ils sont reconnus comme espèce en danger et la chasse des ours polaires est interdite en Russie.