Djezzar est-elle devenue une plaque tournante des voitures volées?

La paisible bourgade de Djezzar, dans la wilaya de Batna, est célèbre depuis quelques années dans le domaine de la pièce détachée dont la provenance reste, cependant, pas toujours licite. A l'instar des commerçants ambulants qui vont de souk en souk, avec du matériel volé et revendu comme s'il s'agissait de pièces neuves - témoin, les enjoliveurs et les sigles disponibles ou «sur commande -, voilà que la gendarmerie de la localité a pu récupérer trois véhicules volés, la semaine dernière, à savoir un camion de type JMC, un camion frigorifique de type Kia et un minibus Toyota dissimulés dans une maison en construction sur la RN 28. Les investigations ont permis de découvrir que les numéros de châssis ont été manipulés. Le principal suspect était, à ce jour, en fuite et ses complices n'ont pas encore été identifiés. De fausses plaques d'immatriculation et du matériel destiné au démontage des véhicules ont été découverts sur place. Il s'agit d'une toute nouvelle affaire car en février dernier, les services de la sûreté de wilaya de Batna ont pu également récupérer quatre autres véhicules volés.