FRONT DE MER ET JARDINS PUBLICS DE BOUMERDÈS

Des destinations préférées des familles durant les soirées de Ramadhan

Le front de mer de Boumerdès et les jardins publics et boulevards principaux de la ville constituent, durant les soirées de ce mois sacré, notamment les week-ends, les destinations préférées des familles en quête d'un lieu de détente en l'absence d'une animation artistique et culturelle digne de ce nom. Dès la rupture du jeûne, les espaces publics, désertés de jour à cause de la chaleur et de la fatigue due au jeûne, selon les propos recueillis auprès de certains jeûneurs, sont assaillis par des grappes humaines de jeunes et de familles qui y créent, ainsi, une intense animation, atteignant son pic après les prières des tarawih (surérogatoires). Si certains pères de familles préfèrent les cafés et autres places publiques mitoyennes à leurs quartiers immédiats, les femmes, elles, choisissent de s'éloigner de la chaleur et de l'humidité de leurs appartements pour respirer à pleins poumons l'air marin revigorant et passer un moment de détente avec leurs enfants jusqu'à des heures tardives de la nuit. Le front de mer de la ville de Boumerdès fait partie des lieux les plus fréquentés en ces soirées du mois de Ramadhan. En dépit des travaux d'aménagement et d'embellissement toujours en cours, ce lieu, réputé pour être un espace pour les rencontres et la convivialité par excellence, constitue la destination préférée des familles et autres groupes d'amis et d'intimes, de l'intérieur comme en dehors de la wilaya. Cet espace, ayant bénéficié d'enveloppes conséquentes pour son réaménagement, avec notamment la réalisation d'un mur pour sa protection du sable, tout en abritant des chapiteaux pour la vente de produits artisanaux, offre toutes les conditions requises pour assurer détente et tranquillité à ses visiteurs. Des femmes accompagnées de leurs enfants y côtoient des jeunes et des moins jeunes ayant besoin de marcher pour faire la digestion, tout en écoutant le clapotis des vagues s'écrasant sur la rive et respirant la brise marine qui, en quête d'un lieu pour une discussion tranquille entre amis, ou simplement pour pêcher. L'attraction de ce lieu, surplombé par la Maison de la culture Rachid-Mimouni, dont la belle architecture rayonne sur tout l'espace environnant, est «assurée» par une multitude de crémeries proposant des glaces de divers arômes et des boissons rafraîchissantes, ainsi que des vendeurs de thé du Sahara se déplaçant à bord de petites charrettes bleues. La large et belle avenue de l'Indépendance du centre-ville, appelée communément «Boulevard», avec son jet d'eau aux mille lumières scintillantes, est l'autre endroit préféré des promeneurs noctambules qui l'apprécient pour son esthétique, mais surtout pour son étendue. Ce boulevard qui débouche sur la plage est parsemé, de part et d'autre, par une multitude d'aires de jeux pour les enfants, un petit jardin et une grande surface commerciale «Berdioui» abritant des commerces en tous genres. Le jardin pittoresque de la Victoire, offrant une imprenable vue panoramique sur la grande bleue et sur le front de mer, à droite, et sur la forêt de Corso, à gauche, attire, également, beaucoup de monde en ces soirées de Ramadhan, et ce très tard dans la nuit. L'espace a bénéficié, l'année dernière, de nombreuses actions d'aménagement ayant rehaussé son attractivité, dont son gazonnement et la plantation d'arbres, ainsi que l'installation d'un jet d'eau et d'un long piquet surplombé par un drapeau national lumineux, visible, de nuit, de plusieurs lieux de la ville. Pour les amateurs de détente et de cures d'oxygénation, la forêt voisine de Corso représente l'endroit idéal, en ces soirées du mois sacré, particulièrement de par la luxuriance de son couvert végétal et sa proximité de la mer, ainsi que sa dotation d'aires de jeux pour enfants, notamment.