MAISON DE LA CULTURE ALI-ZAÂMOUM DE BOUIRA

Chenane et Dahak mettent le feu à la piste

image

Les deux jeunes chanteurs kabyles, Mouh Dahak et Kamel Chenane, ont mis le feu à la piste de danse de la salle des spectacles de la Maison de la culture Ali-Zaâmoum de la ville de Bouira lors d'un concert animé dimanche soir en présence d'un public venu nombreux. Le coup d'envoi de la soirée a été donné par Kamel Chenane vers les coups de 23 h par une belle série de chansons folkloriques et de danse puisée de son riche répertoire comme celle de «Ezzine Emlahmoum», «Amyitij Ikmeswaligh», «Djendjen mayella kra athafedh», créant des scènes de folie sur la piste de danse et ce, devant des milliers de ses fans venus essentiellement d'Ahl El Ksar, d'où il est originaire. «Je suis très content de vous retrouver et je chante toujours grâce à vos encouragements», a dit Kamel Chenane au grand public présent à cette soirée ramadhanesque dont l'organisation a été parfaitement maîtrisée grâce aux efforts du directeur de la culture, El Hachemi Bouhired, ainsi que la directrice de la Maison de la culture, Saliha Chergui.
Sous l'effet d'une musique endiablée ainsi que les belles paroles de ses chansons d'amour, les jeunes garçons et filles présents au concert ne se sont pas arrêtés de danser une heure durant depuis la montée sur scène du fils d'Ahl El Ksar.
Avec ces beaux titres «Ezzin Ughebbar», «Win Ijahen Yarthah» ou encore «Ayemma El Achkiw davouhali», réclamées par le public, le jeune chanteur a réussi à faire vibrer toute l'assistance grâce à sa belle voix qui se mêle merveilleusement avec les notes musicales de sa petite mandole. Une heure après, l'artiste a clôturé son concert par «Athin Yesroun Felli esfedh immetti», une belle chanson sentimentale racontant sa déception amoureuse, pour laisser place à son collègue de la région de Bechloul, Mouh Dahak qui a fait son apparition sur scène sous les applaudissements et les youyous des familles présentes dans la salle. «C'est un plaisir d'être de nouveau parmi vous chers fans, je suis des vôtres et je reste fidèle à vous. Je vous souhaite bonne soirée avec moi, merci», a déclaré d'emblée le chanteur Dahak avant d'entamer sa partie musicale par «Dawiyi Dawiyi Ouliw Isewhouz», enclenchant du coup une véritable ambiance de fête sur la piste de danse au grand bonheur du public. Le maestro a enchaîné avec le titre «Intez Intez dawal kan arashedragh» (Dites-lui que je ne lui dirai qu'un mot, en kabyle), une chanson d'amour parlant de sa séparation avec sa bien-aimée, dont le public a beaucoup apprécié le style et le rythme. L'auteur du fameux tube «Idyefka Rebbi Ourichouh» a conquis plus d'un lors de cette soirée à laquelle étaient présentes beaucoup de familles venues des quatre coins de la wilaya notamment de Bechloul, de la ville de Bouira, d'Ahl El Ksar et d'El Adjiba. Toutes les chansons qu'il a interprétées racontent le vécu des jeunes de la région de Bouira, ce qui a fait réagir toute l'assistance avide de joie et d'ambiance.