ORAN

Ouverture du 12e Festival international du conte

La 12e édition du Festival international du conte s'est ouverte lundi soir au théâtre régional Abdelkader Alloula d'Oran, sur fond de couleurs de la Méditerranée. L'ouverture de cette édition du festival placée sous le slogan «La Méditerranée au coeur des paroles voyageuses» a été marquée par la présentation d'un conte «Koussouf» animé par la conteuse française d'origine algérienne Aïni Ifchene, qui participe à cette manifestation pour la 4ème fois comme invitée. Cette artiste aborde, à travers cette oeuvre produite en 2017, les douleurs de l'exil et l'émigration clandestine, a-t-elle souligné, notant que cette création est inspirée de contes anciens tournant autour d'appréhensions sur l'éclipse solaire et aussi de légendes du patrimoine kabyle.
La narration de «Koussouf» a été accompagnée de partitions de musique classique en genre kabyle interprétée par le musicien amateur Nadhir, qui étudie à l'école régionale de formation musicale «Blaoui Houari» d'Oran, en harmonie avec le conte de Aïni Ifchen. Dans une déclaration à l'APS en marge de l'ouverture de cette édition, la conteuse a souligné que sa visite en Algérie et sa participation au Festival international du conte d'Oran lui permet de s'imprégner des cultures algériennes et du patrimoine national riche et beau. La conteuse Djamila Hamitou, présidente de l'association de promotion de la lecture «Le Petit lecteur», initiatrice de cette manifestation culturelle annuelle, a déclaré, pour sa part, «nous oeuvrons à promouvoir le conte populaire algérien dans toute sa diversité et richesse en tant que genre littéraire et une couleur artistique pour adultes et enfants». Ce festival, qui se poursuit jusqu'au 17 mars courant, réunit 13 conteurs de France, Tunisie, Congo et Espagne, en plus de conteurs algériens dont Mahi Seddik, Kada Benchemissa, Farès Idir et autres formés par cette association. Les participants présenteront un cocktail de leurs créations en conte et narration dans les établissements scolaires, centres culturels, bibliothèques communales, en plus d'une tournée de contes au tramway d'Oran, de «La nuit du conte» à l'Institut culturel français et d'une randonnée au parc d'attractions et de loisirs «Abdelhamid Ibn Badis» au vieux quartier de Sidi El Houari. Le Festival international du conte est placé sous le patronage de l'APC d'Oran avec la contribution des associations «Santé Sidi El Houari» (SDH), «Bel Horizon» et les instituts français et espagnol «Cervantès» d'Oran.