IL S'EST PRODUIT À LA GRANDE SALLE DE SPECTACLE LE ZÉNITH

Le groupe El Taïa a "conquis" Constantine

Par
image

«Le but n'est pas d'atteindre le sommet de la pyramide, mais le coeur des passionnés.»

Ils sont jeunes, talentueux et passionnés, il s'agit du groupe El Taï qui a rassemblé des artistes de mérite ayant su séduire un public intéressé en cette soirée du vendredi à la grande salle de spectacle le Zénith. Un penchant beaucoup plus rock, mais aussi du blues résume le style de ce groupe, né en 2004. Sur scène ils offrent une interprétation magistrale de quelques chansons mondialement connues, le groupe qui est en préparation d'un album offre à ses fans l'un des titres qui sera édité en exclusivité.
Une chanson qui peut s'avérer une révélation puisqu' elle traite du sens du patriotisme et de l'Algérie. Les paroles réfléchies et mesurées sont accompagnées par une mélodie très expressive, agréable à l'écoute mais surtout qui ne laissera personne indifférent. Le groupe a pris du retard pour enfin s'imposer sur la scène. Les raisons sont dues, nous explique le leader du groupe Khaled Halimi, à des contraintes sociales et au départ de deux artistes du groupe considérés comme des piliers. Il s'agit de Seif Eddine, connu beaucoup plus sous le pseudo de Sifou et de Mohamed Amine, qu'on appelle Mamine. Tout en espérant son retour, le groupe a quand même poursuivi le chemin pour être connu aujourd'hui a travers le territoire national, notamment à Constantine. Ils sont de plus en plus sollicités pour animer des spectacles. Le groupe, comme nous explique toujours son leader, vit sa musique comme une passion, c'est pour eux le meilleur moyen pour transmettre les messages de paix, traduire les maux de la société. Mais aussi la meilleure arme pour lutter contre les injustices, l'intolérance et la haine. Pour le groupe «il ne faut jamais croire que la musique n'a pas d'influence». Une très belle phrase qui résume cette ardeur pour la musique. C'est en un mot toute la magie de la musique qui permet d'interpréter des sujets de la vie. Pour le groupe, ce principe ne doit absolument pas changer car le but pour Khaled, Djallal, Mohcen et Karim «n'est pas d'atteindre le haut de la pyramide, mais le coeur de ceux qui partagent cette ferveur pour la musique». Aussi, jeunes et moins jeunes, cela ne peut être que le reflet d'artistes qui sont déterminés à aller de l'avant peu importe le temps. La soirée a été sublime et où le groupe a fait retentir des mélodies et des romances avec beaucoup de créativité et de convivialité. Les fans du groupe ne sont pas prêts à oublier cette belle scène et cette belle soirée organisée bien sûr par l'Office national de la communication et de l'information qui sait choisir ses invités comme à chaque fois et qui sait satisfaire tous les goûts à la grande satisfaction du public.