SOIRÉES RAMADHANESQUES À TIZI OUZOU

Rabah Asma "explosif"à Boudjima

Par
image

Ils étaient des milliers de fans à avoir fait le déplacement, dans la nuit de lundi à mardi (hier), au chef-lieu de la commune de Boudjima dans la wilaya de Tizi Ouzou où un grand et célèbre artiste les attendait.

Il s'agit de l'inlassable Rabah Asma. Cet éternel jeune n'a pas lésiné sur les efforts et sur son énergie afin d'offrir une soirée des plus électriques à ses milliers de fans dont on distinguait une majorité constituée par la gente féminine. Dès son entrée sur scène, Rabah Asma a emporté ses admirateurs dans son univers plein de gaieté et de bonheur.
«Khas kès alnim» (Détourne ton regard!) est le titre de la première chanson fredonnée par Rabah Asma. Une chanson que ses fans connaissaient par coeur et par conséquent, ils n'ont pas cessé de chanter en choeur avec leur idole qui était au summum de sa forme comme à ses 20 ans. A l'époque des années 80 où il avait triomphalement mis le pied à l'étrier de la chanson kabyle, en pleine expansion à l'époque. «Ahlil ay ahlil», est la deuxième chanson jouée ce soir-là par Rabah Asma. Ce dernier a voulu ainsi offrir un maximum de rythmes et de sonorités aux présents. Rabah Asma a choisi d'alterner les styles et les genres afin que les spectateurs soient le mieux servis et pour qu'ils ne s'en lassent pas. Rabah Asma a été vraiment à la hauteur en cette mémorable soirée de Ramadhan. D'aucuns auraient regretté de ne pas pouvoir y prendre part. Après quoi, les deux heures de spectacle furent une succession de tous les meilleurs titres ayant bâti la carrière artistique riche et variée de Rabah Asma qui demeure l'un des meilleurs chanteurs kabyles, dans le genre «fête». Mais pas seulement car Rabah Asma a aussi chanté des textes élaborés sur des fonds musicaux harmonieux. La soirée de Rabah Asma a vu la présence de beaucoup plus de fans que celle qu'il avait animée la veille à la Maison de la culture «Mouloud Mammeri» de Tizi Ouzou car cette dernière ne peut pas accueillir plus de 800 personnes. A Boudjima, en revanche, le spectacle s'est déroulé en plein air devant une assistance de plus de 5000 personnes. Le spectacle de Rabah Asma s'est poursuivi dans la même ambiance de fête jusqu'à minuit passée. Ce qui est particulièrement remarquable durant cette soirée, c'est le fait que les spectateurs, surtout les femmes, n'ont pratiquement pas cessé d'accompagner leur idole dans ses prestations. Ainsi, Rabah Asma a interprété sa célèbre chanson «A mimezrane» après un istikhbar magistralement déclamé au grand bonheur de ses fans. On devine qu'une telle affluence et une telle communion ne pouvaient que donner des ailes à Rabah Asma qui n'a pas manqué d'improvisations durant cette soirée. Au fur et à mesure que le gala avançait, Rabah Asma virait plus sur les chansons rythmées pour enflammer encore davantage l'espace de l'établissement «Saci» de Boudjima devenu la capitale artistique de la Kabylie durant tout ce mois de Ramadhan. D'ailleurs, après Rabah Asma, de nombreux autres artistes sont à l'affiche jusqu'à la fin du mois de Ramadhan. Ainsi, dans la soirée d'hier mardi 5 juin, c'était au tour de Massa Bouchafa, Taouès et de Samir Sadaoui de renouer avec leurs fans à Boudjima. Pour la journée d'aujourd'hui, le rendez-vous est donné au grand chanteur à texte, Mouloud Zedek, très attendu par ses fans. Ce dernier se produit rarement depuis quelque temps, faut-il le rappeler. D'ailleurs, depuis sa dernière prestation exceptionnelle ici même à Boudjima, durant le mois de Ramadhan 2017, il n'est plus monté sur scène en Kabylie. Son retour aujourd'hui est très attendu par ses milliers de fans. Il y a lieu de rappeler que les soirées de Ramadhan se poursuivent aussi à la Maison de la culture «Mouloud Mammeri», au centre culturel «Matoub Lounès» de Aïn El Hammam ainsi qu'à la Maison de la culture d'Azazga. Aujourd'hui, c'est Yasmina qui agrémentera ces soirées de Ramadhan dans la ville des Genêts à partir de 22 heures. Elle sera accompagnée par Moh Oubelaïd. Selon les responsables de la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, la soirée de vendredi prochain sera consacrée à un plateau de jeunes talents: Achour, Rezki Ouali, Celia Ould Mohand, Amrani... Quant à la soirée de samedi, ce sera un vibrant hommage qui sera rendu au grand artiste Rachid Mesbahi en présence de plusieurs célébrités de la chanson kabyle et algérienne en général. En attendant la nuit du 27e jour de Ramadhan qui sera dédiée au style chaâbi avec la présence d'artistes connus comme Mahdi Tamache, Abdelkader Chercham et Rachid Hamouche.