ALGER

Les musées se visitent aussi la nuit

Le Musée des antiquités se visite à la tombée de la nuit sur fond musical. Le Musée national des antiquités et des arts islamiques à Télemly, Alger, a eu l'excellente initiative d'ouvrir ses portes durant le Ramadhan. En effet, il est possible de visiter le soir venu, ce musée, le plus ancien d'Afrique, datant de 1897. Après l'effort, le réconfort. La visite au musée a donné soif et faim. Il est possible de prolonger la soirée par une «sahra» musicale animée par des groupes qui se produisent dans la cour du musée, située sur les hauteurs du parc de Galland. L'ambiance est bon enfant, la musique agréable, ce qui justifie un prix d'entrée de 1 200 DA pour des boissons et des gâteaux. L'initiative revient à trois jeunes, fraîchement diplômés d'une Ecole de commerce. Ces derniers ont fondé une agence événementielle dont le but est de favoriser l'émergence de talents artistiques tout en faisant la promotion de la culture. «Cette manifestation culturelle et musicale sera prolongée au-delà du mois sacré, si le succès est au rendez- vous», explique Farès Temache, un des promoteurs de cette manifestation.
L'intérêt est donc double, visiter le musée, découvrir les vestiges du passé de l'Algérie pour se donner une idée des époques lointaines qu'elle a traversées, tout en appréciant des jeunes talents musicaux algériens. Telle est l'idée innovante qu'ont eue, en tandem, la direction du musée et cette agence événementielle, création d'un groupe de jeunes très motivés.