L'AMBASSADEUR DE FRANCE SIGNE QUATRE NUANCES DE FRANCE, QUATRE PASSIONS D'ALGÉRIE À ALGER

"Ce livre est une démarche citoyenne..."

Par
image

Dans une librairie bondée de monde, c'est en tant qu'auteur qu'il a préféré répondre aux questions des journalistes en étant bien bref et laconique...

Xavier Driencourt, ambassadeur de France en Algérie est venu dédicacer son livre «Quatre nuances de France, quatre passions d'Algérie» à la librairie du Tiers Monde. Un endroit symbolique. Il était accompagné de Gregor Trumel directeur des Instituts français d'Algérie. Ce samedi 23 juin il y avait du monde dans cette librairie. L'ambassadeur de France exigera de répondre aux journalistes en tant qu'auteur exclusivement, sous -entendre pas de questions qui fâchent ou en relation avec le visa. Soit! Et on pourrait même dire, logique! La queue des acheteurs en tout cas était bien visible. Il faisait chaud du coup dans cette librairie bien achalandée. Alors quand il a fallu prendre une pause et aller répondre aux questions des journalistes, l'ambassadeur fut laconique, bref et sans ambages. Xavier Driencourt a tout d'abord remercié la librairie du Tiers Monde qui l'a accueilli pour cette signature du livre, rappelant que le président français Emmanuel Macron était venu ici le 6 décembre dernier. «Je suis très heureux de pouvoir partager ce livre avec beaucoup d'amis algériens et d'Algérois qui sont venus aujourd'hui. Quand je l'ai écrit il y a deux ans je ne pensais pas que je reviendrai comme ambassadeur à Alger. Je ne pensais pas que je me retrouverai ici à signer, ce livre à la fois en tant qu'auteur et en tant qu'ambassadeur. Aujourd'hui, je ne suis pas là en tant qu'ambassadeur.» A une question liée à l'identité, Xavier Driencourt dira que «tous les sujets qui sont en filigrane évoqués dans ce livre, à savoir les questions d'identité, de religion, de migration sont des thèmes d'actualité. On le voit aujourd'hui dans les débats en Europe, en Italie, en France, sur l'immigration... Comme nous l'avons écrit il y a deux ans, avec mes trois amis, nous avons finalement anticipé sur ces différents phénomènes. Nous les avons abordés de manière assez sereine et citoyenne.» A notre question sur les raisons qui l'ont motivé à écrire ce livre, Xavier Driencourt nous fera remarquer: «Je crois que comme je le dis dans le livre, c'est une démarche citoyenne. Je me suis intéressé à ces différents mouvements. J'ai trouvé que c'était intéressant en tant qu'ancien ambassadeur de France en Algérie. Il y avait un aspect qui m'intéressait qui était beaucoup plus humain et et qui était la question de l'immigration en France.»
A propos du choix des coauteurs de ce livre, Xavier Driencourt dira qu'il les connaissait tout les trois. A propos du tirer, il avouera s'être beaucoup interrogé sur quel titre choisir. «On a beaucoup hésité. La version française s'appelle Quatre nuances de France seulement et on a ajouté dans la version algérienne Quatre passions d'Algérie. Nous avons tous les quatre un rapport avec l'Algérie. Rachid Arhab n'est pas algérien pour info. Il est français et d'origine algérienne...» Interrogé sur la question qui revenait souvent lors des débats en France suite à l'écriture de ce livre, l'ambassadeur de France confiera qu'il s'agissait de savoir pourquoi j'avais écrit «un ambassadeur et un sans-papiers». Pour connaître la réponse, M. Xavier Driencourt amusé, nous invitera à lire le livre. Ce dernier qui coûte 900 DA est en fait le fruit de la rencontre improbable et chaleureuse de quatre hommes aux parcours singuliers. Il est original, car il fait dialoguer quatre voix qui n'ont pas l'habitude de se parler: un diplomate, le journaliste de renom Rachid Arhab, Karim Bouhassoun, jeune Franco-Algérien originaire des banlieues françaises et Nacer Safer, ex-sans-papiers algérien en France. Réunis à l'initiative de Xavier Driencourt, ces quatre hommes expriment leur vision personnelle de la France et de l'Algérie et soulèvent des questions cruciales, telles que celles du vivre ensemble républicain et de l'apport des Français venus d'ailleurs. Les quatre auteurs y livrent un récit personnel de leur histoire, de leur parcours et de la relation intime et forte avec la France et l'Algérie. Chacun à sa manière témoigne d'une quête, nous affirme-t-on également, de fraternité animée de la volonté de regarder vers l'avenir du vivre ensemble, sans tourner le dos au riche passé commun tissé entre la France et l'Algérie, souvent douloureux, toujours passionné. Ce livre enfin est un espace de débat citoyen et une interpellation forte et sans langue de bois pour dépasser les idées reçues, construire la société de demain et raffermir les liens qui nous unissent par-delà la Méditerranée.
Un livre qui tombe à point nommé pour aplanir les malentendus, notamment liés au concept de laïcité en Europe et dans le monde musulman...Des questions déterminantes dans le choix du vivre ensemble dans la paix et la tolérance..