56E ANNIVERSAIRE DE L'INDÉPENDANCE

Des festivités nombreuses dans la capitale

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a annoncé mardi à Alger, que les festivités officielles célébrant le 56e anniversaire de l'indépendance auront lieu à Alger, sous le slogan «serment de fierté et de dignité pour l'édification de l'Algérie». S'exprimant en marge d'une réunion préparatoire aux festivités célébrant cet anniversaire, organisées, chaque année, sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, le ministre a indiqué que le programme tracé à l'issue d'une série de réunions avec les représentants de plusieurs secteurs ministériels et institutions officielles, comprend plusieurs activités culturelles, artistiques, historiques et sportives. Ces riches activités et manifestations, organisées à travers toutes les wilayas du pays ont pour objectif «d'établir un lien entre le passé et le présent et d'informer les jeunes sur les sacrifices des martyrs, tout en restant fidèles au serment qui leur a été prête», a estimé le ministre, soulignant que le programme comprend l'organisation de plusieurs conférences et la projection de films documentaires et historiques, outre des expositions de photographies et de livres retraçant le processus de recouvrement de la souveraineté nationale. Il a indiqué, en outre, que ces activités seront lancées ce mercredi et se poursuivront jusqu'au 7 juillet prochain, en vue de transmettre «un message d'espoir aux jeunes, tout en mettant l'accent sur les réalisations de la période postindépendance».
Concernant les commissions mixtes installées depuis deux ans chargées d'examiner un nombre de dossiers relatifs à la récupération des archives et des crânes des martyrs de la révolution détenus par la France, M. Zitouni a indiqué, par ailleurs, que «les choses avancent doucement mais sûrement», faisant état, en outre, du caractère «sensible et complexe de ce dossier, considéré tabou».
S'agissant de la récupération des crânes de révolutionnaires algériens qui se trouvent actuellement au niveau du Musée de l'homme à Paris où une commission technique a été dépêchée, en coordination avec le ministère des Affaires étrangères et l'ambassade d'Algérie en France, en vue d'identifier les crânes de ces martyrs, le ministre a affirmé que «les choses avancent remarquablement bien». Quant à la collecte des témoignages pour l'écriture de l'histoire révolutionnaire, le ministre a fait état de 22.000 heures d'enregistrements, disponibles au niveau du Conseil scientifique, qui procède à la mise à jour, à la correction et à la gravure sur CD des données collectées en vue de leur exploitation par les enseignants et chercheurs.
De son côté, le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh a rappelé que la wilaya s'attelait a la préparation d'une grande parade à laquelle prendra part plus de 10 000 jeunes et 10 000 cavaliers, ainsi que des troupes folkloriques venues de différentes wilayas afin de célébrer cet évènement. Concernant l'opération consistant à rebaptiser plusieurs rues d'Alger des noms de moudjahidine, de martyrs et de personnalités nationales, le wali a dit qu'elle touchait à sa fin.