PATRIMOINE UNIVERSEL DE L'UNESCO

Des sites de Oman et d'Arabie saoudite inscrits

L'oasis Al-Ahsa en Arabie saoudite et la cité antique de Qalhat à Oman ont été intégrées vendredi à la liste du patrimoine universel de l'Unesco, a indiqué l'organisation mondiale actuellement réunie à Bahreïn dans un communiqué.
Les autorités de Riyadh comme celles de Mascate misent sur le développement du tourisme, clé de la diversification de leur économie largement dépendante au pétrole. «Située dans le sud-est de l'Arabie saoudite, Al-Ahsa est l'une des plus grandes oasis au monde (...) La ville possède une tradition très ancienne dans le domaine de l'artisanat, dont les pratiques à la fois culturelles et sociales se sont transmises de génération en génération», présente l'Unesco sur son site Internet. La cité ancienne de Qalhat, située sur la côte orientale de Oman, «fournit des témoignages archéologiques uniques sur les échanges commerciaux entre la côte orientale de l'Arabie, l'Afrique de l'Est, l'Inde et jusqu'à la Chine et l'Asie du Sud-Est», selon la même source. La cité révèle également une époque où les femmes occupaient de hautes fonctions dans la Péninsule arabique. Le comité du Patrimoine mondial se réunit à Bahreïn jusqu'au 4 juillet prochain dans un contexte politiquement compliqué, avec notamment le retrait annoncé l'an dernier des Etats-Unis. La réunion, au cours de laquelle est prévu l'examen de 30 sites, devrait également servir à lever des fonds pour une institution aux abois sur le plan économique.