CONCOURS NATIONAL DE LA NOUVELLE

Les noms des lauréats connus

L'Etablissement Arts et Culture de la wilaya d'Alger a rendu public les noms des lauréats du 14e Concours national de la nouvelle, ouvert aux jeunes auteurs en langues arabe, amazighe et française.
En langue arabe, le 1er Prix a été attribué à Mustapha Ben Dehina pour sa nouvelle «Au bord de la vie», le 2e prix à Ouahiba Slimani pour «Certificat de décès», alors que «Comment puis-je oublier» de Akila Rabhi a décroché le 3e prix. En tamazight, Chanez Dahlal, unique candidate à ce concours par sa nouvelle «Imawlen» (Les parents), s'est vue attribuer le 3e Prix de cette catégorie. Le jury dont a fait partie l'écrivain Mouloud Achour, a décidé de ne pas attribuer le 1er et le 2e prix en décernant le 3e prix à Chanez Dahlal à titre d'encouragement», expliquent les organisateurs. Dans la section langue française, «La relève» de El Mekki Djebar, «Les mariés de l'an 2040» de Mohamed Boubekeur El Korti et «Ouridette» de Linda Bouzid ont été distingués des 1er, 2e et 3e prix, respectivement. Les lauréats, sélectionnés parmi une soixantaine de candidats à l'édition 2018, recevront les prix dotées de 50.000 à 30.000 DA, lors d'une cérémonie prévue hier à Alger, indique l'organisateur.
Créé en 2003, le Concours national de la nouvelle, a pour objectif d'encourager les nouveaux talents.