TR ORAN

Cinq nouvelles productions pour le deuxième semestre 2018

Le comité artistique du théâtre régional d'Oran Abdelkader Alloula a validé cinq nouvelles productions à lancer au cours du deuxième semestre de l'année en cours, a annoncé le directeur de cet établissement.
Les cinq projets viendront s'ajouter à trois autres productions lancées au cours du premier semestre, a indiqué à l'APS. Mourad Senouci, précisant que ces nouvelles productions sont variées et répondant à différentes catégories du public. «Le théâtre interactif est encore à ses débuts en Algérie. Il fera l'objet d'un atelier-production, qui sera initié en collaboration avec l'association Santé Sidi El Houari (SDH), connue pour avoir une bonne expérience dans ce genre théâtral», explique Senouci. L'atelier débouchera sur une production de théâtre interactif, a poursuivi le directeur du TRO, rappelant que cette démarche a donné ses fruits, lors du premier semestre, avec l'atelier de théâtre de rue ayant débouché sur le spectacle «El Harrez» et l'atelier de chorégraphie, qui a donné naissance au spectacle chorégraphique «Dada». Le programme des nouvelles productions n'exclut pas les enfants, catégorie de spectateurs qui a toujours occupé une place de choix au TRO. Un spectacle de marionnettes, «Pinocchio», sera réalisé avec le marionnettiste Kada Bensmicha, a relevé le directeur du TRO, ajoutant que le choix
du thème émane de la volonté du TRO de s'ouvrir sur la littérature universelle pour participer à la construction d'une culture diversifiée des enfants. Un monodrame
«El Fahla» de l'auteur oranais Ali Naceur, l'histoire d'une femme plombier, qui a défié toutes les règles en exerçant un métier d'hommes, sera produit par le TRO, qui a confié la mise en scène à Azzedine Abbar.
«Maaroud lel h'wa», une pièce de Mohamed Benbakhti, qui a eu beaucoup de succès et plusieurs prix au cours des années 1990, sera reconduite sur les planches du théâtre Abdelkader Alloula, avec une distribution qui favorisera les jeunes talents, a noté Senouci. La cinquième production sera réalisée grâce à un projet de coopération entre le TRO et le Théâtre national algérien (TNA), soit l'adaptation libre de la pièce théâtrale italienne
«Arlequin, le valet des deux maîtres», une comédie écrite par Carlo Goldoni au
XVIIIe siècle. Le TRO reviendra à une adaptation libre faite par l'icône du 4ème art national, le défunt Abdelkader Alloula, a précisé le directeur, ajoutant qu'il s'agit d'une démarche consistant à revisiter le répertoire du TRO, en reproduisant des pièces qui ont marqué son histoire, comme c'est le cas pour «Arlequin, le valet des deux maîtres», ou
«El Fahla».