FÊTE DU BIJOU

Ath Yenni, c'est parti!

Par
image

Le coup d'envoi de la 15e édition de la fête du bijou d'Ath Yenni (dans la wilaya de Tizi Ouzou) a été donné jeudi dernier au chef-lieu de daïra dans une ambiance festive particulière.

Ainsi, la saison des fêtes et des festivals se poursuit dans la wilaya de Tizi Ouzou avec des milliers, voire des dizaines de milliers, de visiteurs qui affluent aux différents rendez-vous. Pas moins de 120 artisans, venus de 20 wilayas différentes, sont présents dans les stands de cette fête annuelle que les organisateurs s'efforcent de maintenir malgré moult difficultés et autres obstacles. Mais la volonté de sauver ce métier artisanal qui a toujours fait la fierté des Ath Yanni est plus forte que tout. C'est pourquoi, les organisateurs ont trouvé les ressources nécessaires et la détermination suffisante pour le maintien de cette fête exceptionnelle. L'apport des autorités locales et celui de la wilaya sont aussi pour beaucoup dans la réussite de cet événement culturel qui fait partie de la somme d'activités annuelles fixes qu'abrite la wilaya de Tizi Ouzou chaque été comme le festival de la poterie d'Ath Khir, les festivals du tapis d'Ath Hichem, Racont'Arts, etc. Jeudi dernier donc, la grandiose cérémonie d'ouverture de ladite fête du bijou s'est déroulée sous la présidence du wali de Tizi Ouzou, Mohamed Bouderbali ainsi que des responsables de l'Assemblée populaire de wilaya, des APC de la région, des comités de villages d'Ath Yanni, de centaines de visiteurs et, bien entendu, les 120 exposants venus de plusieurs wilayas du pays. Lors de la cérémonie en question, Mohamed Bouderbali, le wali, a rappelé que la fête du bijou d'Ath Yanni constitue un évènement artistique et culturel qui permet à des milliers de visiteurs de découvrir l'une des merveilles de l'artisanat de Kabylie, à savoir le bijou. «La bijouterie revêt certes un aspect culturel, mais elle doit pouvoir assurer un rôle économique dans la région. Produits très recherchés, les bijoux d'Ath Yenni peuvent prétendre à être placés au plan international, comme de nombreux produits de l'artisanat qui ont déjà acquis une renommée lors d'expositions de haut niveau organisées dans de nombreux pays tels que la France, l'Allemagne, Portugal. Ces produits ont été présents à la foire de Dubai, qui s'est tenue il y a quelques mois. Nos produits artisanaux ont connu à cette occasion un réel succès», a précisé le même responsable. Ce dernier a rappelé en outre que le développement de la bijouterie, comme d'autres produits artisanaux, bénéficie d'un intérêt particulier de la part des pouvoirs publics qui n'ont pas lésiné sur les moyens à engager pour assurer sa promotion. A titre illustratif, pas moins de 92 artisans ont bénéficié d'une enveloppe financière qui avoisine 34.000.000,00 DA sur le Fnpaat. A cette contribution, il faut ajouter l'attribution de nombreux locaux à usage professionnel. «Bien plus, pour la seule région d'Ath Yenni, 152 bijoutiers ont été inscrits au registre des arts et métiers (RAM). En complément aux aides financières, accordées, une formation est dispensée aux artisans par le biais de la Chambre de l'artisanat et des métiers. Cette formation est destinée à initier les concernés aux méthodes de gestion», a encore précisé le premier magistrat de la wilaya. Il y a lieu de souligner en outre qu'un fonds de garantie au développement de l'artisanat a été également créé récemment. Il faut noter aussi dans le même sillage que les pouvoirs publics ont mis en place différents dispositifs (Ansej-Canc-Angem), en vue de promouvoir la création de petites entreprises artisanales qui permettent aux jeunes talents d'émerger et de se prendre en charge. Des projets qui, faut-il le rappeler, bénéficient d'avantages fiscaux appréciables tels que la dispense du paiement de la TVA et de l'IBS sur une période de 10 années. Concernant cette fête du bijou, Mohamed Bouderbali a souligné que ce genre de manifestations à caractère culturel et économique offrent de réelles opportunités, aux exposants pour faire connaître leurs produits et faciliter leur écoulement. Il a été également mis en exergue la nécessité d'organiser en métiers ces arts traditionnels et de les compléter par un dispositif approprié pour aider à l'exportation des produits dont la qualité devra atteindre un niveau tel que leur placement ne pose pas de difficultés. Il y a lieu de rappeler que la fête du bijou d'Ath Yenni durera toute une semaine. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir les objets exposés à la vente aussi bien au collège du chef-lieu de la commune d'Ath Yenni qu'à la maison de jeunes. Sur les 120 exposants présents, 80 sont spécialisés dans le bijou d'Ath Yenni. Les autres participants proposent des produits d'autres régions de la wilaya.