MIHOUBI L'A AFFIRMÉ

43 milliards de centimes de budget pour les festivités de 2018

Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi a révélé samedi dernier au forum du quotidien Alhiwar que «le budget des festivités culturelles qui ont marqué la scène culturelle en Algérie durant 2018 n'a pas dépassé les 43 milliards de centimes y compris le festival de Timgad, de Djemila, d'Oran du film arabe et le Salon du livre». Mihoubi a défendu ses choix relatifs au remplacement de commissaires de nombre de festivals, affirmant que les festivals de Timgad et de Djemila n'ont bénéficié que de «50% de leur budget habituel». Il a souligné l'existence «de cassures en matière de gestion des festivals de Timgad et de Djemila entre le passé et aujourd'hui», ajoutant que «la priorité est au service culturel public et à la prise en charge des jeunes talents et des artistes algériens sur le plan culturel et artistique». S'agissant de la caravane artistique dont les programmes ont été interrompus dans plusieurs régions, le ministre a affirmé que «l'Etat jouait son rôle», appelant les artistes «à s'acquitter de leur rôle en présentant des oeuvres artistiques remarquables». Il a révélé, en outre, que le programme «a couvert 26 wilayas actuellement et devra toucher 7000 opérateurs dont 1100 artistes algériens», ajoutant que la cérémonie Algérama sera organisée au terme des festivités, et à laquelle une série de soirées de grands artistes a été prévue au niveau de la place Riadh Al Fath. Le ministre a révélé que ses services s'attelaient à organiser des ateliers sur la culture algérienne dont le lancement se fera en novembre, ajoutant que l'Algérie participera en tant qu'invité d'honneur à plusieurs Salons internationaux du livre dont le Salon de Sharjah, du Canada et de Cuba.