L'ARTISTE PLASTICIEN HACHEMI AMEUR EXPOSE EN ESPAGNE

Les noyés de la Méditerranée

image

L'artiste plasticien Hachemi Ameur exposera des tableaux d'art moderne sous le thème «Les noyés en Méditerranée», en Espagne lors de la période s'étalant du 14 septembre courant jusqu'à fin novembre prochain. La première exposition se tiendra à Alicante du 14 au 30 septembre en cours et la deuxième à Ibiza du 6 au 30 octobre, alors que la troisième exposition est prévue en novembre prochain à Majorque, a indiqué Hachemi Ameur. L'artiste exposera quelque 40 tableaux d'arts plastiques en acrylique réalisés dans les quatre dernières années, inspirés de sujets d'actualité. Son objectif est de faire connaître l'art plastique algérien dans le monde et de contribuer à introduire le projet du marché de l'art dans le secteur culturel, a-t-il souligné. Le thème «Les noyés en Méditerranée» aborde des faits d'actualité auxquels font face différents continents dont l'exode et l'émigration clandestine, a expliqué Hachemi Ameur. Les expositions seront accompagnées par un guide étoffé de textes en langues arabe, anglaise, espagnole et française, élaborés sous l'égide de l'Office national des droits d'auteur et droits voisins (Onda), a-t-on fait savoir. Cet événement culturel est pris en charge par la compagnie espagnole de transport maritime des voyageurs «Baléares» assurant des dessertes entre les villes de Mostaganem (Algérie) et Valence (Espagne).
Le long métrage de fiction «Les Bienheureux» de la réalisatrice algérienne Sofia Djama sera distribué dans les salles tunisiennes à partir du 19 septembre, a-t-on appris lundi dernier auprès de l'équipe du film. Le distributeur tunisien «Hakka Distribution» qui a acquis les droits de distribution pour la Tunisie prévoit une sortie en salle à partir du 19 septembre dans plusieurs villes tunisiennes, indique l'équipe du film. Sorti en 2017, «Les Bienheureux», premier long métrage de Sofia Djama, ouvre des débats ancrés à la fois dans la société algérienne et dans l'universalité, comme la jeunesse, les relations humaines, la perception de l'Autre, la spiritualité, la vie de couple, ou encore les désillusions.
En août dernier «Les Bienheureux» avait reçu le Prix de la meilleure interprétation féminine attribué à l'actrice Lyna Khoudri au Festival international du film «East and West Classic-Avant Garde» qui s'était tenu dans la ville russe de Orenburg. Cette jeune actrice qui a brillé pour la première fois sur grand écran sous la direction de Sofia Djama avait également reçu, en 2017, une des plus importantes distinctions internationales, le Lion d'or de «la meilleure actrice» au 74e Festival international du film de Venise (Italie). Avant sa distribution dans les salles françaises, «Les Bienheureux» avait participé à des festivals comme le Festival du film franco-arabe de Noisy-Le-Sec, festival britannique «Mawaqif» ou encore le Festival international du film de Dubaï où il avait reçu le Prix de la meilleure mise en scène.