LEGS MATÉRIEL ET IMMATÉRIEL DE TINDOUF

Un trésor encore largement inconnu

Les participants à la première édition du séminaire «El-Moggar El-Thaqafi», tenu lundi à Tindouf, ont plaidé à mettre le patrimoine culturel, matériel et immatériel national, à la disposition des chercheurs à la faveur d'une prochaine relance de la manifestation culturelle et économique internationale «El-Moggar» susceptible de contribuer à l'ouverture de nouvelles perspectives pour la culture nationale. Les intervenants, académiciens et hommes de lettres, ont mis l'accent sur le nécessaire rapprochement du legs matériel et immatériel national de l'élite culturelle et chercheurs en les invitant à de pareilles manifestations appelées à promouvoir la culture nationale et l'ouverture sur la culture universelle. Placée sous le signe «Ecrire pour être», cette rencontre qu'a abritée la maison de la culture de Tindouf a été riche en communications et interventions afférentes au thème, dont l'intervention du secrétaire général de l'association nationale «Beyt Chîir» (Mison de poèmes) qui a, à cette occasion, indiqué que la relance de la manifestation culturelle et économique internationale «El-Moggar», apanage de Tindouf jusqu'aux années 70 devra constituer un rendez-vous culturel mondial, dont l'Algérie fait partie.