Les Algériens sans TF1 depuis jeudi

Par

Depuis jeudi, les Algériens ne peuvent plus regarder les chaînes du Groupe TF1. La première chaîne française est souvent regardée pour ses infos mais surtout pour ses matchs de l'équipe de France. C'est à travers le bouquet TNT de Canal+ que les Algériens regardent les chaînes de TF1.
Canal + a annoncé jeudi soir dans un communiqué qu'il interrompait la diffusion des chaînes du groupe TF1, faute d'arriver à un accord commercial. Cette décision du groupe Canal+ intervient après 18 mois de discussions et où ce dernier se voit contraint d'interrompre la diffusion des chaînes TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI qui sont principalement inscrites sur le bouquet satellitaire français.
TF1 a réagi hier en se disant «scandalisé» par ce qu'il décrit comme une «décision unilatérale» de Canal+. Il «déplore que les clients du Groupe Canal+ soient pris en otage» et demande à Canal+ de «prendre en compte l'intérêt légitime des abonnés», ajoute-t-il dans son communiqué.
TF1 évoque une décision «incompréhensible», ajoutant n'avoir «jamais demandé à ce que ses chaînes et son ser-
vice «replay» soient coupés, mais (avoir) au contraire proposé une poursuite des négociations».
Pour TF1, cette décision est d'autant plus incompréhensible que le Groupe Canal+ est autorisé à les diffuser, le Groupe TF1 n'ayant jamais demandé à ce que ses chaînes et son service replay soient coupés, mais avait au contraire proposé une poursuite des négociations.
TF1 déplore que les clients du Groupe Canal+, qui payent pour recevoir les chaînes TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI et MyTF1 dans le cadre de leur abonnement, soient pris en otage
Au moment de la coupure, TF1 diffusait un épisode de sa série «Section de recherches» tandis que «90 Enquêtes» allait démarrer sur TMC. Alors que Canal+ a coupé le signal des chaînes du Groupe TF1, ce 1er mars en fin de soirée, l'opérateur Free semblait prêt à faire de même, selon le quotidien Le Parisien. Le 31 mars, les détenteurs d'un Freebox pourraient donc être à leur tour privés des chaînes de TF1. C'est la première fois que les chaînes de télévisions françaises sont otages des opérateurs. Et pourtant le propriétaire de TF1 est Bouygues, qui possède également un opérateur de téléphonie, mais cette guerre des opérateurs est la conséquence de la mondialisation de la télévision et de sa liaison directe avec les opérateurs et les bouquets satellitaires. Celui de Canal+ est connu pour être le plus complet de France et le plus regardé en Algérie.
Les opérateurs de téléphonie précisent que le Groupe TF1 bénéficie gratuitement des fréquences TNT, mises à disposition par l'Etat français. De plus, s'ils ont pour coutume de diffuser les chaînes hertziennes gratuites auprès de leurs abonnés, aucune loi ne les contraint à payer cette diffusion. Cette affaire risque de bouleverser la donne.