L'alliance audiovisuelle turco-qatarie contre les Saoudis-Egyptiens

Par

L'arrêt de la diffusion des feuilletons turcs sur le réseau MBC a arrangé l'autre grand groupe médiatique arabe, le qatari beIN, qui s'est lancé depuis 3 ans dans la diffusion des séries à grand succès. Seulement voilà, le groupe qatari diffuse en crypté, contrairement au groupe saoudien MBC qui diffusait en clair. Le Groupe MBC, basé à Dubaï a arrêté la diffusion de ses feuilletons populaires turco-arabes sous-titrés en arabe depuis le 2 mars, une décision qui intervenait juste après que son président, Waleed al-Ibrahim eut été libéré, suite à une campagne d'arrestations de masse par les autorités saoudiennes. Le journal émirati en langue anglaise installé à Abu Dhabi, a d'abord rapporté la décision de MBC, mais a refusé de révéler qui a pris la décision, mais les relations entre l'Arabie saoudite et le président turc Recep Tayyip Erdogan sont au plus bas. La Turquie a soutenu le Qatar alors que l'Arabie saoudite et trois autres pays arabes à l'image de l'Egypte, ont imposé un blocus au Qatar. Depuis le 1er novembre dernier: deux chaînes, qataries beIN Movies et deux chaînes beIN Max, sont disponibles sur le satellite Eutelsat 25B. Elles ont été créées à l'image des chaînes du Groupe saoudien MBC. Les chaînes qataries de divertissement s'ajoutent aux chaînes sportives déjà en place (beIN Sports). Parmi celles qui viendront enrichir le bouquet beIN dans les prochains mois, figurent Fox HD, Fox Movies HD, National Geographic Channel, NatGeo Wild, NatGeo, France 24, BBC Arabiya... beIN ambitionnait ainsi de proposer le bouquet le plus «exhaustif» du marché dans la région. Cette évolution lui permet de venir concurrencer le groupe émirati de télévision à péage, OSN, qui dispose de contrats avec les grands studios et médias américains (Warner, Disney, Sony, Espn...) pour proposer des contenus sur son bouquet de chaînes payantes. beIN Media Group, qui a racheté le bouquet turc Digitürk en juillet dernier, a déjà conclu un accord avec le groupe français Prime Entertainment Group (PEG) portant sur l'acquisition, sur 2 ans, de 640 épisodes de séries produites par PEG (Hollywood On Set, Ultimate Countdown...), qui seront diffusés en arabe, en français et en anglais sur l'ensemble de ses chaînes. Les nouvelles chaînes sont gratuites jusqu'à la fin de l'année pour ceux qui détiennent déjà un abonnement à beIN Sports. Reste à savoir comment la chaîne qatarie va attirer le public arabe. En tout cas, les Qataris ont les mêmes ennemis que les Turcs. beIN Media avait fait face à des actions en justice en Egypte. Elle avait rejeté toute possibilité de payer l'amende que lui a infligée la Cour économique du Caire. La juridiction avait condamné, il y a quelques jours, le groupe et son président, Nasser Al-Khelaïfi, à payer une amende de 18 millions d'euros pour violation de la loi sur la concurrence. Cette tentative d'exclure beIN du marché égyptien constitue une violation grave par l'Egypte à la fois de son propre droit interne et de ses obligations internationales.