La Turquie et MBC s'affrontent au Miptv de Cannes

Par

Les producteurs turcs veulent maintenir leur présence dans les pays du Moyen-Orient, malgré la décision du Groupe MBC installé à Dubai d'arrêter la diffusion des séries turques. Ce nouvel incident diplomatique entre la Turquie et l'Arabie saoudite risque de créer un grand débat au prochain marché international de la production à Cannes.
Le réseau satellite le plus important au Moyen-Orient (MBC), financé par l'Arabie saoudite, a carrément choisi le 1er mars pour arrêter la diffusion des feuilletons et drama turcs. Cette décision aura un impact important au prochain Dubai Discop, le plus grand marché de contenus de divertissements et un forum de coproduction où des producteurs de séries turques et de contenus se retrouvent avec les principaux vendeurs du marché. Bien que MBC n'ait fourni aucune déclaration officielle à leurs partenaires turcs, les détenteurs des droits des séries ont immédiatement commencé à penser aux solutions alternatives comme ils veulent supporter leurs relations avec des téléspectateurs dans la région. Beaucoup se sont opposés à cette décision. En dehors de l'aspect commercial d'exporter la série TV turque au Moyen-Orient et émettre sur des canaux régionaux, certains producteurs souhaitent conserver les relations avec le téléspectateur et maintenir une audience toujours en hausse. La demande dans le Moyen-Orient pour le contenu turc était claire et les réactions à la décision saoudienne sur les médias sociaux a été unanime. Beaucoup se sont opposés à la décision, disant que la politique et le divertissement devraient être séparés et qu'ils continueront à regarder les feuilletons turcs.MBC avait créé une industrie dans le feuilleton de la Turquie et a établi des relations commerciales avec des sociétés comme 03 Production qui a produit notamment le drama turc Vatanim Sensin (l'amour blessé) qui était diffusé sur des chaînes de MBC aux Emirats arabes unis et ailleurs dans la région. Donc, on dit que la décision crée une situation difficile pour des productions diffusées depuis les EAU. Cette décision sera largement débattue lors du Miptv qui se déroulera du 9 au 12 avril 2018, à Cannes. C'est le marché international phare et le forum dédiés à la création de contenus pour tous les écrans. Chaque année, au mois d'avril, plus de 10 000 professionnels de l'industrie de la télévision et du digital se rassemblent pour présenter et faire découvrir de nouveaux contenus, établir des partenariats, négocier des contrats de financement et de distribution, trouver des options de coproduction et explorer les dernières tendances. Le week-end précédent le Miptv (les 7-8 avril) ont lieu deux événements reconnus mondialement pour les programmes non scénarisés, à savoir le MIPDoc (le plus grand salon de coproduction, de conférences et de projection au monde, dédié aux documentaires et aux reportages) et le MIPFormats (véritable vitrine des nouveaux formats télévisés).