Les droits télé de la Coupe du monde représentent 4 milliards de dollars

Par

Comme chaque année, les droits TV de la Coupe du monde posent un sérieux problème aux pays participants. Et pourtant cette manifestation, qui est organisée tous les 4 ans, représente un grand pactole pour la FIFA, grâce essentiellement aux droits télévisuels, aux droits marketing et à la billetterie; le Mondial rapporte ainsi plus de 4 milliards de dollars à la plus riche et à la plus puissante fédération sportive au monde. Cependant, son coût est deux fois moins élevé.
La FIFA redistribue ses bénéfices aux équipes qui participent au Mondial, aux clubs qui libèrent leurs joueurs et en réinvestit une grande partie dans le développement du football, à travers des aides aux fédérations. Selon des chiffres officiels, le Mondial-2014 au Brésil a généré pour la FIFA un revenu total de 4,82 mds de dollars qui se répartit entre droits TV (2,42 mds USD), droits marketing (1,58 md USD), billetterie (527 M USD), droits d'hospitalité (185 M USD) et concessions de licences (107 M USD).
La FIFA redistribue les droits TV aux chaînes qui à leur tour les revendent à des pays non participants. Certaines régions comme la région Mena sont verrouillées par l'opérateur qatari qui acheté les droits TV de la Coupe du monde jusqu'à 2022, au Qatar.
Le budget prévisionnel du Mondial-2018 en Russie est du même ordre, la FIFA ne communiquant pas de chiffres détaillés. Dans le rapport financier 2017, Gianni Infantino, président de la FIFA, souligne que «les revenus sur le cycle quadriennal 2015-2018 devraient dépasser les prévisions» qui s'établissent à 5,65 mds USD, et ce grâce à la hausse des contrats de droits télévisuels et du marketing. Le Mondial-2014 au Brésil a ainsi coûté 2,22 mds USD et le budget prévisionnel du Mondial russe est de 1,94 md USD, selon le rapport financier de la FIFA 2017.
Autres postes de dépenses à la charge de la FIFA: la production TV (370 M USD au Brésil, 241 M USD prévus en Russie), les frais d'hébergement des équipes (40 M USD), les frais de préparation des équipes et des fédérations (48 M USD), les assurances (32 M USD) et les compensations versées aux clubs qui les emploient pour libérer les joueurs durant la compétition (209 M USD en Russie, contre 70 M USD en 2014, soit une hausse de 199%).
La dotation pour les équipes augmente: la FIFA verse également une dotation aux équipes participant au Mondial. Cette enveloppe globale de 358 M USD en 2014 a augmenté de 12% pour atteindre 400 M USD pour le Mondial-2018, dont 38 M USD pour le vainqueur (contre 35 M USD en 2014) et 28 M USD pour le finaliste. Une équipe éliminée au premier tour touche 8 M USD. Tout cela pour dire que les droits TV sont un véritable business.